Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2020 4 02 /04 /avril /2020 16:49

Mythologie des fleurs 


Monnaie du Pape
Lunaire

 

....."Ce genre présente aux curieux, une agréable jouissance, par ses fleurs assez grandes, nombreuses, purpurines, ou mélangées de blanc et d'incarnat, disposées en bouquets ou en panicules étalées, au sommet de la tige et des rameaux : il leur succède des silicules très grandes, minces planes, de forme ovale ou arrondie : les deux valves tombent ; leur cloison persiste, et offre un beau disque satiné d'un blanc argenté et brillant, qu'on a comparé à la lune dans son plein, d'où lui est venu le nom de Lunaire (lunaria, Linn.)".......


Histoire des plantes de l'Europe - par J.L.M Poiret - tome Vi - 1829
 

Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)

 

La Lunaire (latin Lunaria), nom dérivé de luna, "lune", 


doit son nom au disque, fine membrane séparant les deux valves des fruits, d’un blanc argenté très luisant, semblable à l'éclat de la lune.


C'est une plante dicotylédone de la famille des brassicacées, ou crucifères, appartenant au genre Lunaria.
(Les plantes dicotylédones constituent une classe de végétaux dont l'embryon possède deux cotylédons, soit deux feuilles primordiales).

 
Monnaie du Pape :

une allusion aux gousses translucides et argentées semblables à des pièces qui contiennent des graines.


Les oiseaux les adorent !
 

Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)

 

On en connaît deux principales espèces, 


- Lunaria rediviva, la lunaire vivace,


Elle préfère les climats tempérés à froids (elle est abondante en Grande-Bretagne), 


Cette vivace apprécie surtout les lieux humides, notamment les bois. Ses feuilles sont plus nettement dentées que celles de L. annua, et ses fleurs violettes à quatre pétales beaucoup plus odorantes, les fruits, silicules très plates, ovales. 


Elle nous offre sa jolie floraison à partir du mois de mai.
 

Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)
Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)

 

- Lunaria annua, (L. biennis) la lunaire annuelle ou bisanuelle plus connue sous le nom de monnaie du pape. 


On la rencontre fréquemment au bord des chemins ou dans les décombres, dans des lieux semi-ombragés. 


Ses petites fleurs roses violettes ont quatre pétales, et les fruits circulaires sont semblables à des pièces d'argent d'où son nom de "monnaie du pape", 


Elle peut atteindre 60 cm à 1 m de haut. La tige est légèrement velue. Les feuilles sont grossièrement dentées, en forme de cœur assez grandes. Les fleurs forment de fausses ombelles au sommet d'une longue tige dressée. 


Elles fleurissent au mois d'avril.


Les plantes se ressèment naturellement au gré du vent.


Les jeunes plants passent l'hiver à l'état de rosettes de feuilles.

Au printemps, dès les premières douceurs, une tige s'élève en haut de laquelle apparaissent des fleurs en forme de croix, violettes ou blanches, parfumées.


Dès que le soleil se couche et que la nuit commence, les calices s'ouvrent et dégagent un parfum intense. Cela attire les insectes pollinisateurs, principalement les papillons de nuit. Les plantes assurent ainsi leur pérennité.


 

Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)
Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)

 

Lunaria telekiana est une autre espèce de lunaire endémique, rare et mal connue connue, d' Albanie, du Monténégro et du Kosovo .

Il a été proposé de la protéger en vertu des traités internationaux sur les espèces menacées. 

Lunaria telekiana - timbre albanais

Lunaria telekiana - timbre albanais

 

Dictionnaire de Trévoux/6e édition, 1771


...."L’alysson de Dioscoride, est une espèce d’un autre genre de plante, qu’on appelle bulbonac, Lunaria. Sa racine est dure, blanche, & d’un goût brûlant. Ses feuilles sont au commencement presque rondes ; ensuite elles deviennent plus longues, & finissent en une pointe obtuse. Elles sont blanches, velues, & rudes. Ses fleurs sont en grand nombre, composées de quatre feuilles disposées en croix, & petites. Sa semence, qui est contenue dans des siliques, est de la figure d’un petit rein, élevée en lentille, & dont les bords sont déliés. ".......


Dioscodide (20 et 40 ap. J.-C) médecin grec
 

Dioscoride

Dioscoride

 

Autrefois, ses feuilles au goût âcre et amer étaient vantées en médecine pour leurs propriétés apéritives, diurétiques, antiscorbutiques et antiépileptiques et sa racine bulbeuse connue sous le nom de Bulbonac se mangeait en salade. 
 

Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)

 

Les fairies (fées) concerne le petit peuple issu de la mythologie celtique,

 

Elles sont dotées de pouvoirs magiques


La fée Honesty (Honnêteté) (nom de la lunaire au Royaume Uni)
 

fée Honesty (honneteté - lunaire-monnaie du pape)

fée Honesty (honneteté - lunaire-monnaie du pape)

 

 

Outre monnaie du pape, on la surnomme Herbe aux écus, Herbes aux lunettes, Passe-satin, Bulbonac, Médaille de Judas,  Médaillon, Satin blanc…. 

Le nom commun Honesty (Outre Manche) "honnêteté" est apparu au 16ème siècle, et peut également se rapporter aux gousses translucides.

"Lorsque la plante pousse naturellement dans une maison, cela veut dire que les personnes qui l'habitent sont honnêtes."
 

 En Asie du Sud-Est, on l'appelle "l'usine d'argent" 


Aux États-Unis, la lunaire est communément appelée "dollars d'argent"  "Silver Dollar, "argent chinois" ou "pièces de monnaie chinoise" parce que ses gousses ont l'apparence de pièces en argent.


Les pèlerins l'ont  amenée aux colonies sur le Mayflower en 1620. 


Thomas Jefferson (1743-1826) l'a élevée dans les célèbres jardins de Monticello (sa maison et son domaine) près de Charlottesville, en Virginie, à l'est des États-Unis. et l'a mentionnée dans ses lettres.


En français, la lunaire est connue sous le nom de "monnaie du pape" ("Pope's money"). 


Au Danemark, elle est connue comme judaspenge, 
et dans les pays néerlandophones comme judaspenning les deux signifiant "pièces de Judas", une allusion à l'histoire de Judas Iscariot et aux trente pièces d'argent qu'il a été payé pour avoir trahi le Christ.
 

Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)

 

Dans :

Bon jardinier - 1811, p. 357. (destiné à l'Impératrice Joséphine)


.... "Les fleurs sont assez semblables à celles de la giroflée rouge simple...


Aux fleurs fanées succèdent des silicules plates, larges, orbiculaires comme la lune, terminées au sommet par le bout restant du pistil, ce qui a fait nommer trivialement cette plante Clef-de-montre. La cloison du milieu débarrassée de chaque côté de sa valve reste brillante et d'un blanc argenté comme la nacre de perle : ce qui a fait donner encore à la plante les noms de Monnoie du Pape, de Médaille de Judas, de Satinet et de Satin-Blanc. On s'est amusé longtemps à parer les cheminées de ces sortes de bouquets.".........
 

Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)

Dans :

Jaucourt - L’Encyclopédie, 1re éd. - 1751 (Tome 9, p. 725).


....."Elle tire son nom de bulbonac de sa racine bulbeuse ; celui de médaille dérive de la rondeur de ses siliques & de leur bord argentin. Le nom de lunaire dépend de la même cause ou de la forme de ses graines ; les noms de satinée, de satin blanc ou de passe-satin viennent de ce que les cosses de cette plante, dans leur maturité, sont transparentes & ressemblent à du satin blanc. Cette transparence est produite par la cloison mitoyenne de ces siliques, laquelle cloison est d’un blanc argenté, très-luisant. Les Anglois connoissent aussi cette espece de lunaire sous le nom de white-satin, & ce sont eux qui m’ont appris l’origine du nom françois." ........
 

Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)

 

Saint Albert le Grand (V.1200-1280) est un frère dominicain, philosophe, théologien, naturaliste, chimiste. Évêque. 


Albert le Grand fut-il magicien ? Il le dit : 


"Bien plus, nous sommes experts en magie.... Etiam nos ipsi sumus experti in magicis" (De anima...., I, 2, 6 ; éd. Stroick p. 32).


....."Une branche de monnaie du pape avec les silicules sèches permettait de protéger les personnes qui ouvrirait le livre de magie noire "Le grand Albert" (grimoire, célèbre livre de magie populaire, en latin, vers 1200-1280). Commencé peut-être vers 1245, il reçoit sa forme définitive vers 1580, et son édition française classique est de 1703"......


 Un tel livre avait la réputation de libérer tous les sorts pour lequel il avait été utilisé, lorsque ce n'était pas son propriétaire qui le consultait. 


La monnaie du pape permettait d'éviter la projection et l'utilisation des sorts en magie noire.


En magie, elle chassait les créatures censés sortir la nuit et les mauvais esprits qui envahissent la campagne.


Mise dans la maison, on pensait qu’elle apportait fortune et richesse.
 

Albertus Magnus, fresque de Tommaso da Modena (1332)

Albertus Magnus, fresque de Tommaso da Modena (1332)

 

On peut lire dans :


Plant Lore, Legends and Lyrics


..."Honesty  (honnêteté -Lunaria biennis - Lunaire et Moonwort, etc..). est mentionnée par C Geoffrey Chaucer (1340 -1400) poète anglais et auteur, comme l'une des plantes utilisées dans les incantations:


.....“And herbes coude I tell eke many on,
As Egremaine, Valerian, and Lunarie,
And other swiche, if that me list to tarie,
Our lampes brenning bothe night and day,
To bring about our craft if that we may,
Our fournies eke of calcination,
And of wateres albification.”......

 

Michael Drayton (1563-1631) un poète anglais 
fait également référence aux vertus de la plante: -

 

....."Enchanting Lunary here lies,
In sorceries excelling.”.....


Le poète nous dit également que cette Lunaire était considérée comme efficace dans la guérison de la folie.


.....“Then sprinkles she the juice of Rue
With nine drops of the midnight dew,
From Lunarie distilling.”.....


Il y a une superstition populaire selon laquelle partout où l'honnêteté (honesty) pourpre est florissante, les cultivateurs des jardins sont exceptionnellement honnêtes.
 

Plant Lore, Legends and Lyrics

Plant Lore, Legends and Lyrics

 

La lunaire a été mentionnée plusieurs fois à la Renaissance,

notamment par 
Jean Wier (1515-1588) médecin et opposant à la chasse aux sorcières.

 

dans
Histoires, disputes et discours des illusions et impostures des diables, des magiciens infâmes, sorcières et empoisonneurs. Chapitre XVIII, 1579.


...."L’herbe communément nommée Lunaire, que aucuns appellent l’estoile de terre, qui porte sa semence en une petite graine ronde, s’ouvre de nuict & reçoit tellement les rayons de la lune qu’il semble que ce soit une étoile luisante. Les habitants des lieux ou telle herbe se trouve, voyans cette clarté la fuyent, estimans que ce soit un fantome dangereux"....
 

Jean Wier - Gravure de Johann Weyer par Pieter Holsteyn II de 1660

Jean Wier - Gravure de Johann Weyer par Pieter Holsteyn II de 1660

 

Autrefois, on nommait la lunaire "oublie"

 

Dans Le langage des fleurs de Louise Cortambert, Louis-Aimé Martin - 1842 - page 256 elle dit :


...."L'oublie est la même plante que la grande lunaire, qu'on appelle aussi Monnaie du Pape, Médaille de Juda, la Nacrée, la Satinée. Cette plante doit ses noms variés, non à sa graine, comme on le pense communément, mais à la cloison qui partage ses siliques plates, larges, orbiculaires comme la lune. Cette cloison dégagée de ces valves, ressemble à des médailles ou à des oublies. 
René, duc de Bar et de Lorraine, ayant été fait prisonnier à la bataille de Thoulongeon, peignit de sa propre main une branche d'Oublies, et l'envoya  à ses gens, pour leur reprocher leur peu de diligence à le délivrer.".....

 

Louise Cortambert
Louise Cortambert

Louise Cortambert

 

Une oublie est une pâtisserie qui date du Moyen Âge.
Mince et de forme ronde, elle est préparée à partir de farine et d'eau, de lait ou de vin blanc, d'œuf, de sucre ou parfois de miel. Elle est cuite entre deux fers par l'"oublieur", comme une gaufre, puis souvent roulée en cylindre creux. 


En Algérie, dans les années 1950, les vendeurs ambulants proposaient, en criant "marchand d'oublies".


Altération de l'ancien français oblaye, obleie, oblee (au XII° siècle), "oublie" vient du bas latin ecclésiastique oblata (hostia) "offrande, pain offert à l'eucharistie" de oblatus "offert ", spécialement "offert à dieu, sacrifié", 


Selon d'autres lexicographes, le terme oublie pourrait remonter au mot grec obélias (qui a donné le terme obélie utilisé par Rabelais), désignant un pain, de forme allongée et étroite, cuit à la broche ou entre deux fers et vendu en obole pour être servi à la fin du repas et trempé dans du vin.


Le premier sens du mot fut celui de pain azyme utilisé pour la consécration de la messe. Au second sens, c'est la pâtisserie, d'abord préparée comme l'hostie.
 


Face interne d'une palette de fer à oublie, Musée de la Gourmandise, Hermalle-sous-Huy
 

Face interne d'une palette de fer à oublie

Face interne d'une palette de fer à oublie

 

Reconstitution graphique d'une oublie d'après la palette de fer

Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)

 

Le motif  "monnaie du pape" a été très représenté dans le mouvement Art nouveau de l'École de Nancy.


(L'Art nouveau, Modern style ou style Nouille est un mouvement artistique de la fin du XIXe et du début du XXe siècle qui s'appuie sur l'esthétique des lignes courbes.)


L'école de Nancy, Alliance provinciale des industries d'art (en général appelée seulement école de Nancy) est le fer de lance de l'Art nouveau en France, dont l'inspiration essentielle est à chercher dans les formes végétales.
 

 

 

Louis-Jean-Sylvestre Majorelle, usuellement Louis Majorelle (1859-1926),

était un ébéniste et décorateur français du mouvement Art nouveau de l'École de Nancy, dont il fut également vice-président.


Villa Majorelle - Porte d'entrée décor Monnaie du Pape
 

Villa Majorelle - Porte d'entrée décor Monnaie du Pape

Villa Majorelle - Porte d'entrée décor Monnaie du Pape


 

Louis Majorelle (1859-1926), décorateur Monnaie du Pape rampe d'escalier -1904
 

 Louis Majorelle (1859-1926), décorateur Monnaie du Pape rampe d'escalier -1904

Louis Majorelle (1859-1926), décorateur Monnaie du Pape rampe d'escalier -1904

 

Emile Gallé, Vase Moonwort, 1894


Intitulé Moonwort, ce petit vase de forme tubulaire a été offert par Gallé à son ami Henri Hirsh. La boîte en marqueterie de bois qui l'accompagne lui servait d’écrin.


Sur la surface de ce vase se développe une plante de la famille des lunaria, communément appelée monnaie-du-pape. La branche de cette plante comporte des fleurs violettes et des fruits en forme de disques de couleur verte. Devenant beiges argentés une fois secs, ces disques ont la particularité de réfléchir la lumière, d’où le nom anglais de "moonwort".


Sur le flanc du vase on distingue l’inscription latine

 "Recondite vobis thesauros in coelos".


 La teneur de cette citation de l'évangile selon saint Matthieu est la suivante : 

"Ne vous amassez pas des trésors sur la terre" (…) Mais amassez-vous des trésors dans le ciel".


Cette création n’est donc pas dénuée d’humour. Gallé juxtapose la recommandation biblique à une plante baptisée monnaie-du-pape. 
 

Emile Gallé, Vase Moonwort, 1894 - musée Ecole de Nancy

Emile Gallé, Vase Moonwort, 1894 - musée Ecole de Nancy

 

Vase Daum Freres & Cie., Nancy, (1894-1896) -glass Bröhan Museum, Berlin - Monnaie du pape sur lequel est inscrit :


"Monnaie fait poids, Beauté fait soie",
 

Monnaie du Pape -Daum Freres & Cie., Nancy, (1894-1896) glass Bröhan Museum, Berlin

Monnaie du Pape -Daum Freres & Cie., Nancy, (1894-1896) glass Bröhan Museum, Berlin

 

Vase Daum Freres & Cie., Nancy, 
Monnaie du pape - 1894 /1896 

Monnaie du Pape -Daum Freres & Cie., Nancy, (1894-1896)

Monnaie du Pape -Daum Freres & Cie., Nancy, (1894-1896)


René Lalique (1880 - 1945)


Vase Lalique Monnaie du Pape - 1914
 

 vase Lalique monnaie du pape - 1914

vase Lalique monnaie du pape - 1914


Broche Art  Nouveau scarabée et monnaie du Pape jugendstil 1900
 

 Broche Art  Nouveau scarabée et monnaie du Pape jugendstil 1900

Broche Art  Nouveau scarabée et monnaie du Pape jugendstil 1900

 

La monnaie du pape est très appréciée en bouquets secs lorsque les parois externes des silicules s'étant détachées, il ne subsiste plus que la membrane translucide qui sépare les deux moitiés du fruit.


Il suffit de faire sécher les fleurs la tête en bas.


A l’automne, laissez quelques écus en place pour que la plante se ressème spontanément.


outre les décorations en vase 


 nature morte au vase de chine, bouquet de monnaie du pape et livres
 

 nature morte au vase de chine, bouquet de monnaie du pape et livres

nature morte au vase de chine, bouquet de monnaie du pape et livres

 

Dans :
Précis de phytographie ou histoire naturelle des plantes - 1818- page 423 


on peut lire


..."La lunaire ou monnaie du pape, satin blanc (lunaria annua L.), originaire de Suisse, à grandes feuilles cordiformes sur une tige de près de trois pieds, terminée par une panicule lâche de fleurs lilas. La cloison des silicules persistantes et de couleur perle argentée peut être employer comme ornement dans la coiffure."....
 

peigne de cheveux monnaie du pape

peigne de cheveux monnaie du pape

 

Bouquet de mariée monnaie du pape

Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)

 

Décoration de Pâques

Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)

 

Couronne de Noël ou bougeoir

ouronne de Noel ou bougeoir monnaie du pape

ouronne de Noel ou bougeoir monnaie du pape

 

Dans le langage des fleurs 


- la monnaie du pape signifie "oubli"


- Un gros bouquet en mélangeant les variétés blanches et violettes peut signifier "la fascination.
 

Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)

 

Anne Philipe (1917-1990) femme de lettres française 


Un été près de la mer, France Loisirs, p. 97)


...."Le dessin avait des couleurs éclatantes : la maison orange, l’arbre vert, la route bleue, et au premier plan le chien marron-roux avec des yeux immenses comme des monnaies-du-pape." —.....
 

Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)
Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)
Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)
Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)
Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)
Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)
Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)
3a Monnaie du pape et fruits , 1904, - Louis Valtat

3a Monnaie du pape et fruits , 1904, - Louis Valtat

Lunaria (Les monnaies du Pape). - Marc Chagall. 1

Lunaria (Les monnaies du Pape). - Marc Chagall. 1

La monnaie du pape, peinture de Jacques Roger Simon, signé et daté b. g. 1933

La monnaie du pape, peinture de Jacques Roger Simon, signé et daté b. g. 1933

Lunaria annua, Anselmus Boëtius de Boodt, 1596

Lunaria annua, Anselmus Boëtius de Boodt, 1596

honesty - Lynne Henderson

honesty - Lynne Henderson

lunaria biennis (annua)

lunaria biennis (annua)

lunaria maior - Viola

lunaria maior - Viola

lunaria rediviva - lunaire vivace - gravures botanique Rousseau

lunaria rediviva - lunaire vivace - gravures botanique Rousseau

Représentation de la Lunaria major. Manuscrit italien du XVe siècle. Ici les siliques de la plante ont l’aspect de petites lunes

Mythologie des fleurs - Monnaie du Pape (Lunaire)
Partager cet article
Repost0

commentaires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*

 

 

Recherche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Salines Arc et Senans - Doubs

 

 

 

 

 

 

Gustave Courbet - moulin vallée Jurassienne

 

 

 

 

 

 

 

 

Evans - Jura - Etang

 

 

 

Mes Blogs Amis À Visiter

Massif du Jura