Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2021 5 22 /10 /octobre /2021 19:29

 

Gustave Le Vavasseur (1819- 1896) poète et écrivain français 
Pseudonyme : Civilis, Gustave Delorne

Poésies fugitives

Poésies complètes, Lemerre, 1888, 

 


Fleur de pommier 

 

Un matin du premier printemps,

Sur les fleurs naissantes les anges

Baissaient les yeux de temps en temps

Pour les voir sortir de leurs langes.


 
Ils demeurèrent interdits

Devant les merveilles écloses,

Le grand pommier du Paradis

Était tout couvert de fleurs roses.

 

À l’ombre des rameaux coquets

Ève éblouie était assise,

Perdue au milieu des bouquets

Qui lutinaient sa convoitise.

 

Vers elle elle vit se pencher

Une fleur si rose et si blanche,

Qu’Ève, cette fois, sans pécher,

La cueillit et cassa la branche.

 

Orgueil innocent et charmant !

Ève, femme et déjà coquette,

Sourit ; son premier mouvement

Est d’humilier sa conquête.

 

Elle admire de son larcin

Les splendeurs blanches et vermeilles

Et les rapproche de son sein

Pour comparer les deux merveilles.

 

Ses yeux, rassasiés d’amour,

Brillent d’une nouvelle flamme,

En voyant, dès le premier jour,

La fleur pâlir devant la femme.

 

Elle triomphe, mais Adam,

Jaloux et la mine inquiète,

Demi-boudant, demi-grondant,

Vient tout à coup troubler la fête.

 


« Pourquoi dépouiller le jardin

Que Dieu pour nous plante et décore

Et, par un orgueil enfantin,

Cueillir la fleur qui vient d’éclore ?

 

« Vous humiliez sans effort,

Ô femme jalouse et cruelle,

Ce pauvre rameau déjà mort,

Mais cela vous rend-il plus belle ?

 

"Ces fleurs renfermaient des fruits

Dont votre caprice nous prive,

Ève, et que vous avez détruits

Dans votre vanité naïve."

 

"Éve se tut, goûtant le fiel

De ces amertumes étranges

Et, levant les yeux vers le ciel,

Sembla prendre à témoins les anges.

 

Les bénins anges du Seigneur

N’avaient point baissé la paupière

En voyant la femme et la fleur

S’épanouir dans la lumière.

 

Lorsque l’automne fut venu,

Couvert de fruits pleins de mystère,

Le grand pommier, mal soutenu,

Ployait souus le faix jusqu’à terre.

 

Le rameau voisin du premier,

Brisé jadis par la main d’Ève,

Est le plus chargé du pommier ;

Ses fruits ont une double sève.

 

Une pomme éclate au milieu

Sous la pourpre qui la colore

Et la défense du bon Dieu

La rend plus séduisante encore.

 

Vers toi l’œil d’Ève est attiré,

Mystique et tentante merveille,

Car le serpent a murmuré

Un mot perfide à son oreille.

 

Cette fois, plus habile au jeu,

La femme, instruite à la malice,

Pour désobéir au bon Dieu,

Veut avoir l’homme pour complice.

 

On sait quel fut le dénouement

De la première comédie

Et, grâce au tentateur, comment

Elle finit en tragédie.

 

Ce fut l’affaire d’un moment.

Par sa femme Adam l’impeccable

Fut tenté plus facilement

Qu’Ève ne le fut par le diable.

 

Les anges, amis des élus,

Tristes et voilés de leurs ailes

Priaient et ne regardaient plus

Les frères des anges rebelles.

 

Un seul descend vers les maudits

Et, par Dieu même armé d’un glaive

Il les chasse du Paradis.

Adam semblait se plaindre d’Ève,

 

Mais l’ange, tout en les chassant,

Lui disait : homme trop sévère

Qui, pour un caprice innocent,

Te courrouçais à la légère,

 

Ah, de cet arbre de douleurs,

Ève, pour le repos des hommes,

Aurait bien du cueillir les fleurs

Au lieu de convoiter les pommes !

 

Cueillir avec des yeux distraits

La fleur de la terre promise

Qui semble éclore tout exprès,

Peut être une chose permise.

 

Dieu sourit au cœur virginal,

Mais il maudit la femme et l’homme

Qui, sachant le bien et le mal,

À l’arbre vont cueillir la pomme.

Jules Scalbert - printemps - fleur de pommier

Jules Scalbert - printemps - fleur de pommier

Partager cet article
Repost0

commentaires

 

 

 

*

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chêne de la Forêt de Chaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Village de Busy - Doubs

 

 

 

 

 

 

 

Evans - Jura - l'étang

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cascade de la Billaude

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes Blogs Amis À Visiter

Fontaine du vigneron - Salins les Bains