Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2022 1 05 /12 /décembre /2022 21:31

 

 

Pierre Guédron (1565-1620) compositeur, chantre et luthiste français
et autres - René Bordier


Ballet de cour s’inscrit dans le cadre des festivités du mariage de Christine de France, fille d’Henri IV  avec Victor-Amédée de Savoie, le 22 février 1619. 

 

Ballet des Aventures de Tancrède en la Forêt enchantée

 

Tancrède, Clorinde et le Cyprès


Récit des Esprits : 

"Quelle étrange manie, ô cruels adversaires", 

- Ces plaintes finies, le théâtre reprit sa clarté, 

et fut à l’instant changé en Amphithéâtre, la forêt ayant disparu. 

Et comme Tancrède commençait à faire quelque cadence, 

il vit naître à ses pieds un grand Cyprès qui s'éleva tout à coup 

au milieu du théatre comme si quelque demon l’y fût venu porter. 

Il était si bien representé que la plupart le crurent être naturel. 

Sur l’écorce du Cyprès se voyaient écrites les mêmes paroles 

que les voix plaintives avaient chanté. 

Tancrède s’approcha en dansant, et ayant lu les caractères, 

donna un coup d’épée au Cyprès en cadence et en coupa une branche 

dont sortit du sang,  alors comme si le tronc eût été sensible, 

il poussa hors une voix pitoyable chantant plusieurs vers. - 

 

 Récit de Clorinde : 

-Toi de qui la rigueur m’a fait cesser de vivre

qui se termine par les quatre vers :  


 "Fait ce qu’il te plaira, je ne puis à mes plaintes 

Rien en ajouter sinon 

Que lors que je reçus tes mortelles atteintes ; 

Clorinde était mon nom. "


- A ce mot de Clorinde Tancrède touché d’amour et de pitié tout ensemble,

jeta son épée, que les vents emportèrent hors de la forêt, 

et recula quelques pas tout étonné de l’accident, puis s’approcha en dansant, 

et ouvrant les bras pour embrasser Clorinde en ce Cyprès, 

il la voit tout à coup disparaître devant lui 

de quoi il ne resta pas seul émerveillé  

Car les assistants qui le virent si soudainement s'évanouir, 

ne se pouvaient quasi persuader qu’il n’y eût de l’enchantement en effet. 

En même temps entrèrent les deux Ecuyers de Tancrède

qui dansèrent un bal grave. 

Tancrède, cependant demeurait en extase, 

et  comme ravi de ce qu’il venait de voir et d’ouïr. 

Les Ecuyers revinrent vers le théâtre et ramassèrent l’épée de Tancrède, 

lequel en même temps ayant pris ses esprits, ramassa la branche du Cyprès 

qu’il avait coupée et, étant descendu en cadence vers les Ecuyers 

qui étaient en la Salle dansa un peu avec eux. -

Et lors les deux Ecuyers se retirant

firent place aux Chevaliers des aventures 

qui vinrent devers Tancrède, et l’embrassèrent tous trois en cadence. 

Rentrèrent après dans la salle, par les trois portes de dessous le théatre,

les Bucherons, les Scieurs et les Sagittaires, lesquels 

avec les quatre Chevaliers des Aventures dansèrent tous seize leur ballet.

Pierre Guédron (1565-1620) - compositeur, chantre et luthiste français - Tancrède, Clorinde et le Cyprès
Partager cet article
Repost0

commentaires

 

*

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etang de la Grue - Jura

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Village de Busy - Doubs

 

 

 

 

 

 

 

Evans - Jura - l'étang

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paysage du Jura

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes Blogs Amis À Visiter

Fontaine du vigneron - Salins les Bains