Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 04:41

Agathe-Sophie SASSERNO, née le 3 octobre 1810 à Nice (Alpes-Maritimes) morte le 6 juin 1860 dans la même ville, est poétesse romantique niçoise. 
 
 
 
 
Parmi ces poésies, voici une de mes préférées 

 
L’enfant aveugle

 
 
On dit que le soleil est beau
Et que les fleurs vers le ruisseau
S’inclinent avec tant de grâce ;
Que l’oiseau qui chante si bien
Et que l’insecte aérien
Volent éclatants dans l’espace ;

On dit que la nuit, dans les cieux,
Brillent des feux mystérieux
Qu’on nomme du doux nom d’étoiles,
Et que sur la mer dont les flots
Sont tristes comme des sanglots
Glissent des nefs aux blanches voiles ;

On dit que le parfum des fleurs
Est moins suave que les couleurs
Qui rayonnent sur leurs pétales ;
Que les vallons et les coteaux,
Les montagnes, les prés, les eaux,
Les bois, les aubes virginales,
Ont des attraits si purs, si doux,
Qu’il faut tomber à deux genoux
Devant tant de magnificences.

Mais moi, je ne regrette pas,
Ni la mer que j’entends là-bas,
Ni des fleurs les belles nuances,
Ni les cieux, ni le doux soleil,
Ni le bois, ni le fruit vermeil,
Ni les oiseaux, ni la lumière...
Non, de tous les biens d’ici-bas,
Ô Dieu ! je ne voudrais, hélas !
Que le bonheur de voir ma mère !

 
 
http://img1.picmix.com/output/pic/original/5/4/7/4/1684745_a6af3.gif
 
Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans poèmes "enfance" - "jeunesse"
commenter cet article
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 01:29
LUTTE CONTRE LE CANCER - JOURNEE MONDIALE

Le cancer constitue encore aujourd'hui la première cause de mortalité dans le monde, bien avant les guerres et autres catastrophes naturelles. Il fait beaucoup moins parler de lui, mais il tue. Pourtant, il se soigne et l'intérêt de cette journée est aussi de faire prendre conscience de l'utilité d'un dépistage précoce permettant d'arriver à une guérison.

Nous pouvons tous être un jour où l''autre confrontés à cette terrible maladie.
Nous avons tous autour de nous une personne chère, un parent, un ami qui a été touché par le cancer.

Pensons très fort à eux et à leur guérison.

En ce jour, mobilisons-nous tous pour que la recherche avance à grands pas, afin que ce fléau soit éradiqué à jamais.
http://img1.picmix.com/output/pic/original/0/0/7/4/1684700_3a258.gif

Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans articles- thèmes divers- histoire
commenter cet article
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 01:19
JACQUES PREVERT

Jacques Prévert est un poète et scénariste français, né le 4 février 1900 à Neuilly-sur-Seine, et mort le 11 avril 1977 à Omonville-la-Petite (Manche).
Après le succès de son premier recueil de poèmes, Paroles, il devint un poète populaire grâce à son langage familier et ses jeux de mots. Ses poèmes sont depuis lors célèbres dans le monde francophone et massivement appris dans les écoles françaises. Il a également écrit des scénarios pour le cinéma.

Œuvres :

1945 : Paroles
1946 : Histoires
1947 : Les enfants qui s'aiment
1951 : Spectacle
1955 : La Pluie et le beau temps
1955 : Lumières d’homme
1963 : Histoires et d'autres histoires
1966 : Fatras
         Imaginaires
         Choses et autres
1980 : Soleil de nuit, recueil posthume
1984 : La Cinquième Saison, recueil posthume,

 
Mon poème préféré :
LES FEUILLES MORTES 
Oh, je voudrais tant que tu te souviennes,
Des jours heureux quand nous étions amis,
Dans ce temps là, la vie était plus belle,
Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui.
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle,
Tu vois je n'ai pas oublié.
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle,
Les souvenirs et les regrets aussi,
Et le vent du nord les emporte,
Dans la nuit froide de l'oubli.
Tu vois, je n'ai pas oublié,
La chanson que tu me chantais...
C'est une chanson, qui nous ressemble,
Toi qui m'aimais, moi qui t'aimais.
Nous vivions, tous les deux ensemble,
Toi qui m'aimais, moi qui t'aimais.
Et la vie sépare ceux qui s'aiment,
Tout doucement, sans faire de bruit.
Et la mer efface sur le sable,
Les pas des amants désunis.
Nous vivions, tous les deux ensemble,
Toi qui m'aimais, moi qui t'aimais.
Et la vie sépare ceux qui s'aiment,
Tout doucement, sans faire de bruit.
Et la mer efface sur le sable,
Les pas des amants désunis...
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle,
Les souvenirs et les regrets aussi
Mais mon amour silencieux et fidèle
Sourit toujours et remercie la vie
Je t'aimais tant, tu étais si jolie,
Comment veux-tu que je t'oublie ?
En ce temps-là, la vie était plus belle
Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui
Tu étais ma plus douce amie
Mais je n'ai que faire des regrets
Et la chanson que tu chantais
Toujours, toujours je l'entendrai !
http://img1.picmix.com/output/pic/original/0/2/7/4/1684720_176e8.gif

 
Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans poètes - écrivains -auteurs
commenter cet article
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 04:21

 

Anatole Le Braz, de son véritable nom Anatole Jean François Marie Lebras (2 avril 1859 - 20 mars 1926) est un écrivain et un folkloriste français de langue bretonne, mais n'ayant écrit qu'en français.
Il a pris une part très importante dans le mouvement régionaliste en Bretagne à la fin du 19e siècle et au début du siècle suivant. 
Il a été nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1897.

L'éternelle histoire

Ils avaient dit bonsoir aux femmes
En train de coucher les petits ;
Et, sur le dos mouvant des lames,
A la brune, ils étaient partis.

Ils étaient partis, à mer haute,
Pour conquérir le pain amer
Qu'il faut gagner loin de la côte,
Au péril de la haute mer.

Dans la nuit, la nuit sans étoiles,
Ils disparurent... A Dieu vat !
Le Guilvinec pleure cinq voiles,
Et cinq autres Leskiagat.

Pêle-mêle, mousses imberbes,
Patrons chenus, fiers matelots
Roulent, fauchés comme des herbes
Par le vent, ce faucheur des flots.

Oh ! la triste chanson d'automne,
Et qu'il fera froid, cet hiver,
Dans le coeur dolent des Bretonnes,

pêcheurs bretons"

http://img1.picmix.com/output/pic/original/0/1/4/3/1683410_43bb4.gif

 


Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans poèmes "automne"
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 04:00
Charles Borne. - Fabuliste comtois
BORNE (CHARLES, MARIE, JOSEPH), est né le 1" février 1850 à Saint-Hippolyte (Doubs), décédé le 23 août 1913 à Saint-Hippolyte.
Député et sénateur du Doubs de 1898 à 1913.
- Cent fable - 1861.

Les deux Tisons.

Deux tisons séparés dans une cheminée
S'éteignaient en poussant un long gémissement.
Mais la pincette, ou mieux la destinée,
Les ayant réunis, immédiatement
On vit jaillir une étincelle, 
Puis une flamme pure et belle.
L'isolement est la pire des morts,
Soyons unis pour être heureux et forts.

http://img1.picmix.com/output/pic/original/5/8/0/2/1682085_9ce61.gif


La Femme et son Miroir.

Certaine femme et coquette et jolie,
Au physique, du moins, créature accomplie, 
Ne se couchait jamais le soir
Sans que son fidèle miroir
L'eût assurée encor qu'elle était la plus belle.
« Tu ne me trompes pas, ami, lui disait-elle ; »
Aussi, j'ai confiance en toi, »
Bien plus qu'en parole de roi.
» De l'encens des flatteurs aisément on s'enivre,
» Près de la vérité, seulement, je veux vivre, »
Et c'est la vérité qu'en toi je viens chercher. »
Hélas, cette beauté dont elle était si fière,
Un mal affreux, bientôt, la lui vint arracher.
Ce n'était plus la belle de naguère;
Ses attraits étaient remontés 
Aux mains du Créateur qui les avait prêtés.
Au miroir, en tremblant, elle rendit visite. 
Celui-ci franchement lui montre sa laideur, 
La pauvrette le brise et s'enfuit au plus vite 
En s'écriant : « Tu mens, misérable imposteur ! »
La vérité nous plaît lorsqu'elle pous profite ;
Dans le cas contraire on l'évite.

http://img1.picmix.com/output/pic/original/7/8/5/0/1680587_b8cc7.gif
Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans poèmes "amour"
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 03:14

 

En ces jours d'hiver que je trouve longs, et la neige qui a refait son apparition sur le Jura, voici un de mes poèmes préférés de Gérard de NERVAL/

Gérard de Nerval, pseudonyme de Gérard Labrunie (1808-1855) est un poète "moderne", auteur des "Filles du Feu" ; Les Chimères ; Aurélia ou le rêve et la vie . Gérard de Nerval a écrit un long poème pour les papillons absents de l'hiver.


Les papillons


De toutes les belles choses
Qui nous manquent en hiver, 
Qu'aimez-vous mieux ? - Moi, les roses ; 
- Moi, l'aspect d'un beau pré vert ; 
- Moi, la moisson blondissante,
Chevelure des sillons ;
- Moi, le rossignol qui chante ; 
- Et moi, les beaux papillons !


Le papillon, fleur sans tige,
Qui voltige,
Que l'on cueille en un réseau ;
Dans la nature infinie,
Harmonie
Entre la plante et l'oiseau !...


Quand revient l'été superbe,
Je m'en vais au bois tout seul :
Je m'étends dans la grande herbe,
Perdu dans ce vert linceul.
Sur ma tête renversée,
Là, chacun d'eux à son tour,
Passe comme une pensée
De poésie ou d'amour !
Voici le papillon faune,
Noir et jaune ;


Voici le mars azuré,
Agitant des étincelles
Sur ses ailes
D'un velours riche et moiré.
Voici le vulcain rapide,
Qui vole comme un oiseau :
Son aile noire et splendide
Porte un grand ruban ponceau.
Dieux ! le soufré, dans l'espace,
Comme un éclair a relui...
Mais le joyeux nacré passe,
Et je ne vois plus que lui !


Comme un éventail de soie,
Il déploie
Son manteau semé d'argent ;
Et sa robe bigarrée
Est dorée
D'un or verdâtre et changeant


Voici le machaon-zèbre,
De fauve et de noir rayé ;
Le deuil, en habit funèbre,
Et le miroir bleu strié ;
Voici l'argus, feuille-morte,
Le morio, le grand-bleu,
Et le paon-de-jour qui porte
Sur chaque aile un oeil de feu !


Mais le soir brunit nos plaines;
Les phalènes
Prennent leur essor bruyant,
Et les sphinx aux couleurs sombres,
Dans les ombres
Voltigent en tournoyant.


C'est le grand'paon à l'oeil rose
Dessiné sur un fond gris
Qui ne vole qu'à nuit close,
Comme les chauves-souris ;
Le bombice du troëne,
Rayé de jaune et de vert,
Et le papillon du chêne
Qui ne meurt pas en hiver !...


Voici le sphinx à la tête
De squelette,
Peinte en blanc sur un fond noir,
Que le villageois redoute,
Sur sa route,
De voir voltiger le soir.


Je hais aussi le phalènes,
Sombres hôtes de la nuit,
Qui voltigent dans nos plaines
De sept heures à minuit ;
Mais vous, papillons que j'aime,
Légers papillons de jour, 
Tout en vous est un emblême
De poésie et d'amour !


Malheur, papillons que j'aime,
Doux emblème,
A vous pour votre beauté !...
Un doigt, de votre corsage,
Au passage,
Froisse, hélas ! le velouté !...


Une toute jeune fille
Au coeur tendre, au doux souris,
Perçant vos coeurs d'une aiguille,
Vous contemple, l'oeil surpris :
Et vos pattes sont coupées
Par l'ongle blanc qui les mord,
Et vos antennes crispées
Dans les douleurs de la mort!...


Gérard de Nerval ("Petits châteaux de Bohème" - 1853)
http://img1.picmix.com/output/pic/original/9/2/9/8/1678929_ad9dd.gif

 

Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans poèmes "nature - fleurs - paysages"
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 01:28

 

 

Mes gifs tubes pour images animées

 

13 3 DSCI0096

 

 

23-2006--JUILLET-BRETAGNE-209.gif

 

 

2011-11-26-113.gif

 

 

2011-11-26-215.gif

 

 

alice-003.gif

 

 

alice-004.gif

 

 

alice-005.gif

 

 

alice-006.gif

 

 

alice-007.gif

 

 

alice-008.gif

 

 

alice-009.gif

 

 

alice-010.gif

 

 

alice-011.gif

 

 

alice-012.gif

 

 

alice-013.gif

 

 

alice-014.gif

 

 

alice-015.gif

 

 

alice-016.gif

 

 

alice-017.gif

 

 

alice-018.gif

 

 

alice-019.gif

 

 

DSC00550.gif

 

 

DSC00795.gif

 

 

evans-DSCI0050.gif

 

 

evans-HPIM1167.gif

 

 

Fraisans-009.gif

 

 

HPIM0143.gif

 

 

HPIM0477.gif

 

 

HPIM0621.gif

 

 

HPIM1771.gif

 

 

HPIM2200.gif

 

 

HPIM2370.gif

 

 

HPIM2447.gif

 

 

HPIM2448.gif

 

 

HPIM2484.gif

 

 

HPIM2495.gif

 

 

HPIM2518.gif

 

 

HPIM2529.gif

 

 

HPIM2650.gif

 

 

HPIM2911.gif

 

 

HPIM3551.gif

 

 

HPIM3638-copie-1.gif

 

 

imagesCAPQELYM-copie-1.gif

Repost 0
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 03:19
COLETTE, de son vrai nom Sidonie-Gabrielle Colette, est une romancière française, née à Saint-Sauveur-en-Puisaye (Yonne) le 28 janvier 1873, morte à Paris le 3 août 1954. Elle est élue membre de l’Académie Goncourt en 1945. Elle est aussi actrice de music-hall et journaliste.
Colette-images--72-.jpg


COLETTE EN FRANCHE-COMTE 

En septembre 1902, Henry Gauthier-Villars dit Willy -, son époux, qui descend par son père d'une vieille famille de Franche-Comté, achète un domaine aux Monts-Boucons. Colette y passe quelques étés et y a certainement écrit plusieurs de ses romans. Mais le couple se sépare et le domaine est vendu en 1908. Dans la Retraite sentimentale, Casamène, où se déroule l'action, est en fait le domaine des Monts-Boucons, que Colette affectionne et qu'elle évoque dans Mes apprentissages.

« Il n'y a, dans la Retraite sentimentale, que deux portraits fidèles : celui de ma maison natale à Saint-Sauveur-en-Puisaye, et celui du romantique petit domaine bisontin qui fut mien. La main qui les peignit aux pages de ce livre fit si bien qu'à les regarder seulement je crois gravir la côte, claquer la barrière, tordre au passage une vrille de la treille, respirer la glycine l'ombre du chat au ras de ma jupe, je franchis les seuils, j'ouvre une à une les chambres qui me virent heureuse et jeune-, je les habite encore... »
colette-8858998401d453d9615b1376e7c61a34.jpg
linkhttp://chambreshotesbesancon.com/besancon-diaporama.html - La retraite sentimentale


Ses Œuvres

1900-1903 : Claudine
colette-250px-Claudine_ecole_colette.jpg

1904 : Dialogues de bêtes
colette-165_m.jpg

1907 : La Retraite sentimentale

1908 : Les Vrilles de la vigne
Colette-images.jpg

1909 : L'Ingénue libertine

1910 : La Vagabonde

1913 : L'Entrave

1913 : L'Envers du music-hall

1916 : La Paix chez les bêtes

1917 : Les Heures longues

1918 : Dans la foule

1919 : Mitsou ou Comment l’esprit vient aux filles

1920 : Chéri
colette-cheri_main_1403089f-copie-1.jpg

1922 : La Chambre éclairée (recueil de textes publiés dans la presse à la fin de la Première Guerre mondiale)

1922 : La Maison de Claudine

1923 : Le Blé en herbe
http://img1.picmix.com/output/pic/original/1/2/5/5/1675521_a6f84.gif

1924 : La Femme cachée

1926 : La Fin de Chéri

1928 : La Naissance du jour

1929 : me

1930 : Sido

1932 : Le Pur et l'Impur

1933 : La Chatte
colette-863985607_small.jpg

1934 : Duo

1936 : Mes Apprentissages
        " Splendeur des papillons ",
 
1937 : Bella-Vista

1938 : La Jumelle noire (quatre tomes de recueil de critiques littéraires et cinématographiques )

1939 : Le Toutounier (suite de Duo)

1940 : Chambre d'hôtel

1943 : Le Képi

1943 : Nudité

1944 : Gigi
Colette-Gigi-Livre-53370430_ML.jpg

1946 : L'Étoile Vesper

1941 : Julie de Carneilhan

1941 : Journal à rebours

1944 : Paris de ma fenêtre

1949 : Le Fanal bleu


Citations :

Ce n'est pas ce que les filles savent qui inquiète leur mère, c'est la façon dont elles l'on appris.

Ce qu'on trouve ne vaut pas toujours ce qu'on quitte.
Chambre d'hôtel (1940)

Elle lui souriait de profil, belle comme toujours au crépuscule, la joue brune et transparente, le coin de l'oeil et les dents du même blanc étincelant
La Chatte (1933).

Faites des bêtises, mais faites-les avec enthousiasme.

Il est bon de traiter l'amitié comme les vins et de se méfier des mélanges.

Il y a deux sortes d'amour: l'amour insatisfait, qui vous rend odieux, et l'amour satisfait, qui vous rend idiot.

J'aimerais, parents, que vous n'écrasiez pas sous des railleries défleurissantes un rêve qui a sa pudeur, et son romantisme.
Paris de ma fenêtre, 25 décembre 1940

Entretien avec l'écrivain COLETTE en 1950
1/2
2/2

 
Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans poètes - écrivains -auteurs
commenter cet article
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 01:33

 

 

Clichés de quelques chevaux Comtois et poneys de mon village.

 

DSC00583.JPG

 

DSC00584.JPG

 

DSC00585.JPG

 

DSC00586.JPG

 

DSC00587.JPG

 

DSC00593.JPG

 

DSC00797.jpg

 

DSC00798.jpg

 

DSC00799-copie-1.jpg

 

DSC00800.jpg

 

DSC00801.jpg

 

DSC00802.jpg

 

DSC00803.jpg

 

DSC00827.jpg

 

DSC00828.jpg

 

DSC00831.jpg

 

DSC00834.jpg

 

HPIM1535.jpg

 

HPIM1536.jpg

 

HPIM2417.jpg

 

HPIM2419.jpg

 

HPIM2422.jpg

 

HPIM2431.jpg

 

HPIM2420.jpg

 

 

   

Le cheval rouge

 
Dans les manèges du mensonge 
Le cheval rouge de ton sourire 
Tourne 
Et je suis là debout planté 
Avec le triste fouet de la réalité 
Et je n'ai rien à dire 
Ton sourire est aussi vrai 
Que mes quatre vérités.
 
Jacques Prévert


  •  

 

Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans Images chevaux
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 04:27

 

Lewis Carroll (de son vrai nom Charles Lutwidge Dodgson)
est un romancier, essayiste, photographe et mathématicien britannique né le 27 janvier 1832 à Daresbury, dans le Cheshire et mort le 14 janvier 1898 à Guildford.
son chef d'oeuvre :

ALICE AU PAYS DES MERVEILLES
http://img1.picmix.com/output/pic/original/2/2/0/2/1672022_8b3ad.gif

Œuvres

1845 : Poésie instructive et utile
1848 : La Revue du presbytère
1850-1853 : Le Parapluie du presbytère
1855-1862 : Micmac 
1856-1857 : The Train - contributions
1858 : Le cinquième livre d'Euclide prouvé par l'algèbre 
1860 : Éléments de géométrie plane algébrique
1860 : Notes on the First Two Books of Euclid,
          Formules de trigonométrie
1864 : Les aventures d’Alice sous terre,
1865 : Les Aventures d'Alice au pays des merveilles,
http://img1.picmix.com/output/pic/original/4/3/0/2/1672034_6dbd3.gif
1866 : Condensation of Determinants, 
1867 : Voyage en Russie (Russian Journal) avec le docteur Lindon, .
1867 : Traité Élémentaire des Déterminants 
1867 : Bruno's Revenge publié en 1924.
1868 : The Fifth Book of Euclid Treated Algebraically,
1869 : Phantasmagoria et poèmes divers,.
1872 : De l'autre côté du miroir et ce qu'Alice y trouva, 
          Le Frelon à perruque
          Le nouveau clocher 
1873 : The Enunciations of Euclid I-VI, .
1873 : The Vision of the Three T's
1876 : La Chasse au Snark
1879 : Euclide et ses rivaux modernes 
1883 : Rime ou Raison ou Sans rime ni raison
          Les principes de la représentation parlementaire
1885 : Supplément à Euclide et ses rivaux modernes 
1885 : Une histoire embrouillée
1886 : Logique sans peine ou Jeu de la logique 
          Curiosa mathematica
1886 : Les Aventures d'Alice sous terre
1888 : Isa visite Oxford 
1889 : Alice racontée aux petits enfants 
1889 : Sylvie et Bruno )
1893 : Sylvie and Bruno 
1895 : What the Tortoise
1896 : La logique symbolique 
1898 : Three Sunsets and Other Poems

 

Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans poètes - écrivains -auteurs
commenter cet article

Citation "amour"

Recherche

 

LA BOUGIE DE L'AMITIE

Cette bougie a été allumée 

   Le 15 septembre 1998 

http://idata.over-blog.com/3/02/13/98/photos-jean-claude/images/PHOTOS-JC-2/PHOTOS-JC-3/PHOTOS-JC-4/PHOTO-JC-5/photos-JC-6/photo-7/photos-8/photos-9/PHOTO-10/N--11/ATT22444.gif

 

http://img1.picmix.com/output/pic/original/6/0/7/8/1648706_5c037.gif

 

Pour la lutte contre le cancer

http://img.over-blog.com/600x450/5/05/88/06/divers-internet-2/349e05ce--1-.jpg

 

http://img1.picmix.com/output/pic/original/5/5/8/4/2154855_b5fe3.gif

 

Citation gothique

http://img1.picmix.com/output/pic/original/4/2/8/2/2102824_23208.gif

nymphes

http://img1.picmix.com/output/pic/original/6/0/2/9/1849206_14c73.gif

 

Les oiseaux - cygnes

Oiseaux - cygnes

Humour des années 1960

http://img.over-blog.com/401x600/5/05/88/06/cartes-postales-humoristiques-1960---1970/numerisation0025.jpg           

 

 

 

Le gros chêne à Evans

http://img.over-blog.com/593x446/5/05/88/06/EVANS---jura/evans-le-gros-chene-HPIM2529.jpg

 
Morez - Andelot - Jura - Viaduc -

la ligne des hirondelles

Morez - Andelot - Jura - Viaduc - la ligne des hirondelles -

 

La Loue - 

Ornans - Doubs

La Loue - Ornans - Doubs

 

Fraisans - Jura - canal des forges

Fraisans - Jura - canal des Forges

 

Cascade du Dard - Jura

Cascade du Dard - à l'entrée des grottes - Baume les Messieurs - Jura

 

L'église Saint-Just d'Arbois - Jura

Eglise au bord de la Cuisance - Arbois - Jura

 

Les roses

Catégories

Mes chats

http://img.over-blog.com/500x375/5/05/88/06/HPIM0774.JPG

 

http://images.empreintesduweb.com/originale/1373362006.gif

Le billet d'amour

http://img1.picmix.com/output/pic/original/2/6/0/7/2657062_97b71.jpg

chien et chat

http://img.over-blog.com/600x535/5/05/88/06/chats/numerisation0005-copie-1.jpg

http://img1.picmix.com/output/pic/original/4/6/5/6/1886564_d2f06.gif