12 avril 2019 5 12 /04 /avril /2019 00:15

Charles-Nérée Beauchemin (1850-1931) est un écrivain et médecin québécois.
Patrie Intime

 

 

Le rameau bénit

 

Profonde poésie et symbole sublime
De ces rameaux sacrés dont le vert éternel
Évoque, en nos parvis, l’hosanna solennel,
Le triomphe royal des palmes de Solyme !

 

Palmes qui couronnez l’hiver de nos climats,
Et qui, par la verdeur et par l’efflorescence,
S’apparentent, sans doute, à l’immortelle essence
Des cèdres du Carmel et des pins de Damas ?

 

En mouvante forêt, en larges théories,
Pour marquer le respect, l’allégresse et l’amour,
Palmes, agitez-vous, et saluez le jour
Que ramène, après deux mille ans, Pâques fleuries !

 

Agitez-vous aux mains de ce peuple de Dieu,
Qui vous vénère encore, et croit, d’une âme franche,
Que, pourvu qu’on l’expose avec foi, l’humble branche
Détourne le tonnerre, et la grêle, et le feu.

 

Et vous, rameaux anciens dont la feuille se fane,
Au cercueil, que l’ami vous dépose à genoux ;
Entre les doigts des morts, que s’exhale pour nous
Le baume amer et doux, qui de la sève émane !

 

Que la tombe, selon la légende d’Armor,
Accomplisse un prodige, et que votre poussière,
Ô rameaux, se ranime, et, gardant tout entière
L’âme de vos parfums, se change en rameaux d’or !

Nérée Beauchemin (1850-1931) - poète - Le rameau bénit
Partager cet article
Repost0
11 avril 2019 4 11 /04 /avril /2019 23:25

Charles Baudelaire est un poète français. Né à Paris le 9 avril 1821, il meurt dans la même ville le 31 août 1867.

 

 

Le reniement de Saint-Pierre

 

Qu'est-ce que Dieu fait donc de ce flot d'anathèmes
Qui monte tous les jours vers ses chers Séraphins ?
Comme un tyran gorgé de viande et de vins,
Il s'endort au doux bruit de nos affreux blasphèmes.

 

Les sanglots des martyrs et des suppliciés
Sont une symphonie enivrante sans doute,
Puisque, malgré le sang que leur volupté coûte,
Les cieux ne s'en sont point encore rassasiés !

 

Ah ! Jésus, souviens-toi du jardin des Olives !
Dans ta simplicité tu priais à genoux
Celui qui dans son ciel riait au bruit des clous
Que d'ignobles bourreaux plantaient dans tes chairs vives,

 

Lorsque tu vis cracher sur ta divinité
La crapule du corps de garde et des cuisines,
Et lorsque tu sentis s'enfoncer les épines
Dans ton crâne où vivait l'immense Humanité ;

 

Quand de ton corps brisé la pesanteur horrible
Allongeait tes deux bras distendus, que ton sang
Et ta sueur coulaient de ton front pâlissant,
Quand tu fus devant tous posé comme une cible,

 

Rêvais-tu de ces jours si brillants et si beaux
Où tu vins pour remplir l'éternelle promesse,
Où tu foulais, monté sur une douce ânesse,
Des chemins tout jonchés de fleurs et de rameaux,

 

Où, le coeur tout gonflé d'espoir et de vaillance,
Tu fouettais tous ces vils marchands à tour de bras,
Où tu fus maître enfin ? Le remords n'a-t-il pas
Pénétré dans ton flanc plus avant que la lance ?

 

- Certes, je sortirai, quant à moi, satisfait
D'un monde où l'action n'est pas la soeur du rêve ;
Puissé-je user du glaive et périr par le glaive !
Saint Pierre a renié Jésus... il a bien fait.

Charles Baudelaire (1821-1867) - poète - Le reniement de Saint-Pierre
Partager cet article
Repost0
11 avril 2019 4 11 /04 /avril /2019 23:10

Marceline Desbordes-Valmore, née le 20 juin 1786 à Douai et morte le 23 juillet 1859 à Paris, est une poétesse française.

Recueil : Romances (1830)

 

 

L'ange et le rameau

 

Que ce rameau béni protège ta demeure ! 
L'ange du souvenir me l'a donné pour toi : 
Toi qui n'aimes pas que l'on pleure, 
Sois heureux, plus heureux que moi !

 

Écoute : À ce rameau j'attache une espérance : 
L'ange qui me conduit sait mon cœur comme toi ; 
S'il a bien compris ma souffrance, 
Sois heureux, plus heureux que moi !

 

J'ai respiré l'encens de ce vieux sanctuaire, 
Et je m'y suis assise, et j'ai prié pour toi ; 
Je n'ai dit que cette prière : 
Sois heureux, plus heureux que moi !

 

Pour passer près de toi j'ai fait un long voyage ; 
Mais l'ange me rappelle et veut m'ôter à toi. 
Adieu... Donne-moi du courage : 
Sois heureux, plus heureux que moi !

Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859) - Poète - L'ange et le rameau
Partager cet article
Repost0
11 avril 2019 4 11 /04 /avril /2019 21:38

vintage - printemps

vintage - printemps
Partager cet article
Repost0
11 avril 2019 4 11 /04 /avril /2019 21:38

vintage - printemps

vintage - printemps
Partager cet article
Repost0
11 avril 2019 4 11 /04 /avril /2019 21:37

vintage - printemps

vintage - printemps
Partager cet article
Repost0
11 avril 2019 4 11 /04 /avril /2019 21:37

vintage - printemps

vintage - printemps
Partager cet article
Repost0
11 avril 2019 4 11 /04 /avril /2019 21:36

vintage - printemps

vintage - printemps
Partager cet article
Repost0
11 avril 2019 4 11 /04 /avril /2019 21:35

vintage - printemps

vintage - printemps
Partager cet article
Repost0
11 avril 2019 4 11 /04 /avril /2019 21:34

vintage - printemps

vintage - printemps
Partager cet article
Repost0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes Blogs Amis À Visiter