Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 02:09
 
Marceline Desbordes-Valmore,

née à Douai le 20 juin 1786 et morte à Paris le 23 juillet 1859,

est une poétesse française.


L'innocence

Beau fantôme de l'innocence,
Vêtu de fleurs,
Toi qui gardes sous ta puissance
Une âme en pleurs !

Ô toi qui devanças nos hontes
Et nos revers,
Es-tu si grand que tu surmontes
Tout l'univers !

Le reste, comme la poussière,
S'est envolé,
Devant le feu de ma paupière
Tout s'est voilé,

Tout s'est enfui, flamme et fumée,
Tout est au vent ;
Toi seul sur mon âme enfermée
Planes souvent.

Pour courir à ta voix qui crie :
" Éternité ! "
Pour monter à Dieu que je prie,
J'ai tout jeté.

La nuit, pour chasser un mensonge
Qui me fait peur,
Ta main, plus forte que le songe,
Étreint mon coeur.

Quelle absence est assez profonde
Pour te braver,
Quand ton regard perce le monde
Pour nous trouver ?

De mon âme ont jailli des âmes
Dignes de toi :
Au milieu de ces pures flammes,
Ressaisis-moi !

Beau fantôme de l'innocence
Vêtu de fleurs,
Oh ! Garde bien en ta puissance
Notre âme en pleurs.


Adolphe Jourdan (1825-1889)
L'innocence
Jourdan Adolphe Innocence---638x1024

Partager cet article
Repost0
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 02:08

"Femmes et Fleurs"
 par les grands peintres (31)

George Dunlop Leslie (1835-1921)
Le jeune jardinier
Leslie-George-Dunlop-1835-1921-Le-jeune-jardinier.JPG

George Dunlop Leslie (1835-1921)
Le collier de roses
Leslie-George-Dunlop.jpg

George Dunlop Leslie (1835-1921)
Procession de bouquets de roses
Leslie-George-Dunlop1835-1921.jpg

George Dunlop Leslie (1835-1921)
Dans le jardin du couvent
Leslie-in-a-convent-garden-1-.jpg

George Dunlop Leslie (1835-1921)
Soleil et lune fleurs
Leslie-soleil-et-lune-fleurs.jpg

George Dunlop Leslie (1835-1921)
Fleurs au bord de la rivière
leslie4-1-.jpg

George Dunlop Leslie (1835-1921)
Femmes et corbeilles de fleurs
leslie-george-dunlop-femmes-et-corbeille-de-fleurs.jpg
Partager cet article
Repost0
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 02:07
Pour le thème du mois d'août
de la communauté "douce France"

 "Falaises et rochers"
par les grands peintres (19)

Trachel Hercule (1820-1872) 
Environs de cannes
TRACHEL-Ercole-Hercule--1820-1872--Environs-de-cannes.jpg

Trachel Hercule (1820-1872) 
Sortie du port de Nice
Trachel-Hercule--1820-1872--Sortie-du-port-de-Nice.jpg

Trachel Hercule (1820-1872) 
La chute du Staubbach dans la vallée de Lauterbrunnen
TRACHEL-La-chute-du-Staubbach-dans-la-vallee-de-Lauterbrun.jpg

Abel George Warshawsky (1883-1962)
Côte bretonne
Warshawsky_Abel_George_Cote-bretonne-de-la-France.jpg

John William Waterhouse (1849-1917) 
Miranda
Waterhouse-Miranda.jpg

John William Waterhouse (1849-1917) 
Miranda - La tempête
Waterhouse---Miranda---La-tempete.jpg
Partager cet article
Repost0
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 01:04

Marceline Desbordes-Valmore,

née à Douai le 20 juin 1786 et morte à Paris le 23 juillet 1859,

est une poétesse française.


L'imprudence

Comme une fleur à plaisir effeuillée
Pâlit, tombe et s'efface une brillante erreur.
Ivre de toi, je rêvais le bonheur :
Je rêvais, tu m'as éveillée.

Que ce réveil va me coûter de pleurs !
Dans le sein de l'amour pourrai-je les répandre ?
Il m'enchaînait à toi par des liens de fleurs ;
Tu me forces à les lui rendre.

Un seul mot à nos yeux découvre l'avenir ;
Un reproche souvent attriste l'espérance.
Hélas ! S'il faut rougir d'une tendre imprudence,
Toi qui la partageas, devais-tu m'en punir ?

Loin de moi va chercher un plus doux esclavage,
va ! De tout mon bonheur j'ai payé ton bonheur.
Eh bien ! Pour t'en venger, tu m'as rendu mon coeur,
Et tu me l'as rendu brûlant de ton image.

Je le reprends ce coeur blessé par toi !
Pardonne à mon imprévoyance :
Je lui dois ton indifférence ;
Que te faut-il encor pour te venger de moi ?

Edvard Munch (1863-1944)
La séparation
zzz-Munch-la-separation.jpg
Partager cet article
Repost0
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 01:03

"Femmes et Fleurs"
 par les grands peintres (30)

Charles Amable Lenoir (1860-1926)
Femme à la roseLenoir-charles-aimable.jpg

Charles Amable Lenoir (1860-1926)
Pensive
Lenoir-pensive-large.jpg

Charles Amable Lenoir (1860-1926)
La réflexion
Lenoir-la-reflexion.jpg

Charles Amable Lenoir (1860-1926)
Méditation
Lenoir-Meditation.jpg

Charles Amable Lenoir (1860-1926)
A la recherche du temps perdu
Lenoir_a_la_recherche_du_temps_perdu_.jpg

Charles Amable Lenoir (1860-1926)
Portrait d'une nymphe
Lenoir-portrait-d-une-nymphe.jpg

Charles Amable Lenoir (1860-1926)
La nymphe de la forêt
Lenoir_Charles_Amable_La-nymphe-de-la-foret.jpg

Charles Amable Lenoir (1860-1926)
Une femme élégante
Lenoir-zElegant_Lady.jpg
Partager cet article
Repost0
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 01:02
Pour le thème du mois d'août
de la communauté "douce France"

 "Falaises et rochers"
par les grands peintres (18)

George Gardner Symons (1861-1930)
Southern-California
Symons-george-Gardner_Southern-California.jpg

George Gardner Symons (1861-1930)
 Laguna beach
symons-Laguna-beach.jpg

George Gardner Symons (1861-1930)
Cote californienne
Symons_George_Gardner-cote-californienne.jpg

George Gardner Symons (1861-1930)
Irvine Cove,Laguna Beach
Symons-Irvine-Cove-Laguna-Beach.jpg

George Gardner Symons (1861-1930)
Rochers au soleil
Symons-Rochers-au-soleil.jpg

George Gardner Symons (1861-1930)
pennsylvanie- été jaune et vert
symons-pennsylvania--ete-jaune-et-vert.jpg
Partager cet article
Repost0
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 01:29

 

Marceline Desbordes-Valmore,

née à Douai le 20 juin 1786 et morte à Paris le 23 juillet 1859,

est une poétesse française.

Dors-tu ?

Et toi ! dors-tu quand la nuit est si belle,
Quand l'eau me cherche et me fuit comme toi ;
Quand je te donne un coeur longtemps rebelle ?
Dors-tu, ma vie ! ou rêves-tu de moi ?

Démêles-tu, dans ton âme confuse,
Les doux secrets qui brûlent entre nous ?
Ces longs secrets dont l'amour nous accuse,
Viens-tu les rompre en songe à mes genoux ?

As-tu livré ta voix tendre et hardie
Aux fraîches voix qui font trembler les fleurs ?
Non ! c'est du soir la vague mélodie ;
Ton souffle encor n'a pas séché mes pleurs !

Garde toujours ce douloureux empire
Sur notre amour qui cherche à nous trahir :
Mais garde aussi son mal dont je soupire ;
Son mal est doux, bien qu'il fasse mourir !

Dors-tu?
http://img1.picmix.com/output/pic/original/5/5/7/4/2604755_f056d.jpg
Partager cet article
Repost0
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 01:29

"Femmes et Fleurs"
 par les grands peintres (29)

Tamara de Lempicka (1898-1980) 
Bouquet - Plein été
Lempicka-Tamara-de--plein-ete-Bouquet.jpg



Tamara de Lempicka (1898-1980) 
Femme avec une couronne
Lempicka-femme-avec-une-couronne-de-fleurs.jpg

Tamara de Lempicka (1898-1980) 
Arlette Boucard aux arums
Lempicka-arlette-boucard-aux-arums.jpg



Tamara de Lempicka (1898-1980) 
Fille avec une couronne de fleurs
Lempicka-fille-avec-une-couronne.jpg

Tamara de Lempicka (1898-1980) 
Femme aux arums
Lempicka.jpg

Tamara de Lempicka (1898-1980) 
Portrait de fille
lempicka-portrait-fille.jpg

Tamara de Lempicka (1898-1980) 
Fille avec des pensées
Lempicka-xx-Fille-avec-des-pensees.jpg

Tamara de Lempicka (1898-1980) 
Printemps
lempika-printemps.jpg
Partager cet article
Repost0
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 01:28
 
Pour le thème du mois d'août
de la communauté "douce France"

 "Falaises et rochers"
par les grands peintres (17)

George William Sotter (1879-1953) 
Cote Américaine
sotter-cote-Americaine.JPG

George William Sotter (1879-1953) 
Marée basse, Rockport, Maine
Sotter George (1879-1953), Marée basse, Rockport, Maine ,

George William Sotter (1879-1953) 
Vue cotière
sotter.jpg

George William Sotter (1879-1953) 
Pigeon Cove
Sotter-Pigeon-cove.jpg
Partager cet article
Repost0
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 01:43

 

Marceline Desbordes-Valmore,

née à Douai le 20 juin 1786 et morte à Paris le 23 juillet 1859,

est une poétesse française.





L'impossible

Qui me rendra ces jours où la vie a des ailes
Et vole, vole ainsi que l'alouette aux cieux,
Lorsque tant de clarté passe devant ses yeux,
Qu'elle tombe éblouie au fond des fleurs, de celles
Qui parfument son nid, son âme, son sommeil,
Et lustrent son plumage ardé par le soleil !

Ciel ! un de ces fils d'or pour ourdir ma journée,
Un débris de ce prisme aux brillantes couleurs !
Au fond de ces beaux jours et de ces belles fleurs,
Un rêve ! où je sois libre, enfant, à peine née,

Quand l'amour de ma mère était mon avenir,
Quand on ne mourait pas encor dans ma famille,
Quand tout vivait pour moi, vaine petite fille !
Quand vivre était le ciel, ou s'en ressouvenir,

Quand j'aimais sans savoir ce que j'aimais, quand l'âme
Me palpitait heureuse, et de quoi ? Je ne sais ;
Quand toute la nature était parfum et flamme,
Quand mes deux bras s'ouvraient devant ces jours... passés.

Émile Munier (1840-1895)
Mère et enfantzzz-Munier.jpg
Partager cet article
Repost0

 

*

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etang de la Grue - Jura

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Village de Busy - Doubs

 

 

 

 

 

 

 

Evans - Jura - l'étang

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paysage du Jura

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes Blogs Amis À Visiter

Fontaine du vigneron - Salins les Bains