Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 00:41

Fête : 18 mars
 
Cyrille
 
Etymologie : Seigneur (grec).
 
Cyrille est un être bouillonnant, autoritaire, ambitieux, confiant en lui-même et passionné. Cet homme d'action a besoin de se dépenser physiquement et d'aller de l'avant. Il en impose et apparaît comme quelqu'un de fort, sérieux et digne de confiance. C'est souvent aussi un caractère trempé, poussant parfois jusqu'à la contradiction, l'arrogance, qui déteste la flatterie et les contraintes. Impatient, doué d'une agilité d'esprit surprenante, il peut se montrer aussi irritable, nerveux, et agressif, lorsqu'il estime que les bornes risquent d'être dépassées... Il sait surtout être agréable, responsable, curieux, et n'hésite pas le cas échéant à se remettre en question, l'aventure et la nouveauté ayant tendance à le stimuler. Il hésitera d'ailleurs souvent dans sa vie entre son sens des responsabilités, et l'envie de tout remettre en cause, de vivre pour lui et non pas pour les autres. Selon les époques, ou selon les circonstances, ce sera une tendance ou l'autre qui l'emportera. Cyrille apparaîtra le plus souvent comme une épaule stable et solide sur laquelle s'appuyer, même s'il préférerait être un peu moins responsable des autres, alors qu'on profitera le plus souvent de sa serviabilité.
 
Gifs Bonne Fête prénom Cyrille - 18 mars
Partager cet article
Repost0
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 02:07

Alphonse Marie Louis de Prat de Lamartine 
dit Alphonse de Lamartine,

né à Mâcon le 21 octobre 1790 et mort à Paris le 28 février 1869,
 
est un poète, romancier, dramaturge et prosateur en même temps qu'un homme politique français, l'orateur d'exception qui fut l'âme de la révolution de février 1848 et qui proclama la Deuxième République. Il est l'une des plus grandes figures du romantisme en France.
Le papillon

Naître avec le printemps, mourir avec les roses,
Sur l'aile du zéphyr nager dans un ciel pur,
Balancé sur le sein des fleurs à peine écloses,
S'enivrer de parfums, de lumière et d'azur,
Secouant, jeune encor, la poudre de ses ailes,
S'envoler comme un souffle aux voûtes éternelles,
Voilà du papillon le destin enchanté!
Il ressemble au désir, qui jamais ne se pose,
Et sans se satisfaire, effleurant toute chose,
Retourne enfin au ciel chercher la volupté!


numerisation0267.jpg


Alphonse de Lamartine
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/19/Lamartine%2C_par_Decaisne.jpg/220px-Lamartine%2C_par_Decaisne.jpg



Partager cet article
Repost0
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 02:06


Les papillons de la faune franc-comtoise

De toutes les belles choses
Qui nous manquent en hiver,
Qu'aimez-vous mieux ? - Moi, les roses ;
- Moi, l'aspect d'un beau pré vert ;
- Moi, la moisson blondissante, 
Chevelure des sillons ; 
- Moi, le rossignol qui chante ; 
- Et moi, les beaux papillons !

 Gérard de Nerval


Images

 

Argus satiné

numerisation0116.jpg





Argus bleu Céleste mâle
numerisation0177.jpg



numerisation0180.jpg



numerisation0181.jpg







Azuré des anthyllides ou Demi-argus
numerisation0231.jpg







Aurore
numerisation0186.jpg



numerisation0187.jpg







Citron
numerisation0188.jpg






Gazé
numerisation0119.jpg






Apollon
numerisation0120.jpg






le cuivré de la bistorte espèce très rare localisée dans le Jura
numerisation0175.jpg


numerisation0174.jpg





Le fadet des tourbières en voie d'extinction
numerisation0176.jpg







Petite tortue
numerisation0190.jpg





Robert le diable - papillon diurne
numerisation0178.jpg








Vulcain
117.JPG




Demi-deuil
numerisation0179.jpg







Nacré de la canneberge
numerisation0189.jpg

Partager cet article
Repost0
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 02:04

17 mars
 
Fête de la Saint-Patrick
 
La fête de la Saint-Patrick ou fête nationale irlandaise est une fête chrétienne (catholique) qui célèbre, le 17 mars, saint Patrick, le saint patron de l’Irlande.
 

 
https://img1.picmix.com/output/pic/original/8/2/0/6/1756028_b2503.gif
 
Elle est célébrée par les Irlandais du monde entier, expatriés ou descendants des nombreux émigrants, et sa popularité s’étend aujourd’hui vers les non-Irlandais qui participent aux festivités et se réclament « Irlandais pour un jour ».
 
Les célébrations font généralement appel à la couleur verte et à tout ce qui appartient à la culture irlandaise: la fête de Saint-Patrick telle que pratiquée aujourd’hui voit les participants, qu’ils soient chrétiens ou pas, porter au moins un vêtement avec du vert, assister à des « parades », consommer des plats et des boissons irlandaises, en particulier des boissons alcoolisées (bières, cidres, whiskeys irlandais)
 

https://img1.picmix.com/output/pic/original/1/6/5/6/1756561_fa7b4.gif
 
Gifs FETE DE LA SAINT PATRICK - 17 mars
Partager cet article
Repost0
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 01:15

Fête : 17 mars
 
Patrick
 
Etymologie : Noble personne (latin).
 
Doux et sécurisant, agréable et charmant, Patrick est un homme séduisant, au charme discret, non dépourvu d'une certaine aura de mystère. Il cherche à plaire et à être dans les grâces d'autrui et cela peut se traduire tant par le souci de son apparence raffinée que par un besoin de séduire. Il  excelle lorsqu'il se met dans la position de celui qui console, soutient ou prend en charge. Il est de ceux que valorisent les responsabilités. Patrick est souvent perfectionniste et parfois maniaque. Ses exigences peuvent s'exercer dans la sphère professionnelle où il ne se permet aucune faille, particulièrement exigeant et autoritaire. Patrick est indépendant, épris de nouveauté et amoureux du changement. Sa nervosité est grande et s'exprime par le goût des voyages, ou des remises en question. Il est attiré par l'aventure et cela peut provoquer un itinéraire un peu anarchique ou agrémenté de nombreux virages. Son activité est inégale, intimement liée à sa motivation. Il oscille entre hyperactivité, laisser-aller et paresse...
 
Gifs Bonne Fête prénom Patrick - 17 mars
Gifs Bonne Fête prénom Patrick - 17 mars
Gifs Bonne Fête prénom Patrick - 17 mars
Partager cet article
Repost0
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 02:33


André Marie de Chénier, dit André Chénier, fils de Louis de Chénier, est né le 30 octobre 1762 à Constantinople et mort à Paris le 7 Thermidor de l'an II (25 juillet 1794).

L'œuvre inachevée de ce jeune poète du XVIIIe siècle, publiée progressivement à partir de 1819, a fait de lui une figure majeure de l'hellénisme en France.





 
Au chevalier de Pange
 
Quand la feuille en festons a couronné les bois, 
L'amoureux rossignol n'étouffe point sa voix. 
Il serait criminel aux yeux de la nature, 
Si, de ses dons heureux négligeant la culture, 
Sur son triste rameau, muet dans ses amours,
Il laissait sans chanter expirer les beaux jours. 
Et toi, rebelle aux dons d'une si tendre mère, 
Dégoûté de poursuivre une Muse étrangère 
Dont tu choisis la cour trop bruyante pour toi, 
Tu t'es fait du silence une coupable loi ! 
Tu naquis rossignol. Pourquoi, loin du bocage 
Où des jeunes rosiers le balsamique ombrage 
Eût redit tes doux sons sans murmure écoutés, 
T'en allais-tu chercher la Muse des cités ? 
Cette muse, d'éclat, de pourpre environnée, 
Qui, le glaive à la main, du diadème ornée, 
Vient au peuple assemblé, d'une dolente voix, 
Pleurer les grands malheurs, les empires, les rois ? 
Que n'étais-tu fidèle à ces Muses tranquilles 
Qui cherchent la fraîcheur des rustiques asiles, 
Le front ceint de lilas et de jasmins nouveaux, 
Et vont sur leurs attraits consulter les ruisseaux ? 
Viens dire à leurs concerts la beauté qui te brûle. 
Amoureux avec l'âme et la voix de Tibulle, 
Fuirais-tu les hameaux, ce séjour enchanté 
Qui rend plus séduisant l'éclat de la beauté ?

L'Amour aime les champs, et les champs l'ont vu naître. 
La fille d'un pasteur, une vierge champêtre, 
Dans le fond d'une rose, un matin du printemps, 
Le trouva nouveau-né . . . . . . . . . . .
Le sommeil entr'ouvrait ses lèvres colorées. 
Elle saisit le bout de ses ailes dorées, 
L'ôta de son berceau d'une timide main, 
Tout trempé de rosée, et le mit dans son sein. 
Tout, mais surtout les champs sont restés son empire. 
Là tout aime, tout plaît, tout jouit, tout soupire ;
Là de plus beaux soleils dorent l'azur des cieux ; 
Là les prés, les gazons, les bois harmonieux, 
De mobiles ruisseaux la colline animée, 
L'âme de mille fleurs dans les zéphyrs semée ; 
Là parmi les oiseaux l'Amour vient se poser ; 
Là sous les antres frais habite le baiser. 
Les Muses et l'Amour ont les mêmes retraites. 
L'astre qui fait aimer est l'astre des poëtes.

Bois, écho, frais zéphyrs, dieux champêtres et doux, 
Le génie et les vers se plaisent parmi vous. 
J'ai choisi parmi vous ma Muse jeune et chère ; 
Et, bien qu'entre ses soeurs elle soit la dernière, 
Elle plaît. Mes amis, vos yeux en sont témoins. 
Et puis une plus belle eût voulu plus de soins ; 
Délicate et craintive, un rien la décourage, 
Un rien sait l'animer. Curieuse et volage, 
Elle va parcourant tous les objets flatteurs, 
Sans se fixer jamais, non plus que sur les fleurs 
Les zéphyrs vagabonds, doux rivaux des abeilles, 
Ou le baiser ravi sur des lèvres vermeilles. 
Une source brillante, un buisson qui fleurit, 
Tout amuse ses yeux ; elle pleure, elle rit. 
Tantôt à pas rêveurs, mélancolique et lente, 
Elle erre avec une onde et pure et languissante ; 
Tantôt elle va, vient, d'un pas léger et sûr 
Poursuit le papillon brillant d'or et d'azur, 
Ou l'agile écureuil, ou dans un nid timide 
Sur un oiseau surpris pose une main rapide. 
Quelquefois, gravissant la mousse du rocher,
Dans une touffe épaisse elle va se cacher, 
Et sans bruit épier sur la grotte pendante 
Ce que dira le faune à la nymphe imprudente, 
Qui, dans cet antre sourd et des faunes ami, 
Refusait de le suivre, et pourtant l'a suivi. 
Souvent même, écoutant de plus hardis caprices, 
Elle ose regarder au fond des précipices,
Où sur le roc mugit le torrent effréné, 
Du droit sommet d'un mont tout à coup déchaîné. 
Elle aime aussi chanter à la moisson nouvelle, 
Suivre les moissonneurs et lier la javelle. 
L'Automne au front vermeil, ceint de pampres nouveaux, 
Parmi les vendangeurs l'égare en des coteaux ; 
Elle cueille la grappe, ou blanche, ou purpurine ; 
Le doux jus des raisins teint sa bouche enfantine ; 
Ou, s'ils pressent leurs vins, elle accourt pour les voir, 
Et son bras avec eux fait crier le pressoir.
 
Viens, viens, mon jeune ami ; viens, nos Muses t'attendent ;
Nos fêtes, nos banquets, nos courses te demandent ; 
Viens voir ensemble et l'antre et l'onde et les forêts. 
Chaque soir une table aux suaves apprêts 
Assoira près de nous nos belles adorées ; 
Ou, cherchant dans le bois des nymphes égarées, 
Nous entendrons les ris, les chansons, les festins ; 
Et les verres emplis sous les bosquets lointains 
Viendront animer l'air, et, du sein d'une treille, 
De leur voix argentine égayer notre oreille. 
Mais si, toujours ingrat à ces charmantes soeurs, 
Ton front rejette encor leurs couronnes de fleurs ; 
Si de leurs soins pressants la douce impatience
N'obtient que d'un refus la dédaigneuse offense ; 
Qu'à ton tour la beauté dont les yeux t'ont soumis 
Refuse à tes soupirs ce qu'elle t'a promis ; 
Qu'un rival loin de toi de ses charmes dispose ; 
Et, quand tu lui viendras présenter une rose, 
Que l'ingrate étonnée, en recevant ce don, 
Ne t'ait vu de sa vie et demande ton nom.

 
François Boucher (1703-1770) le repos des nymphes

François Boucher (1703-1770) le repos des nymphes

Partager cet article
Repost0
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 02:30


Beauté de la nature

La faune comtoise,

 Images

 

 

 

 

Une  région riche et exceptionnelle. Une mozaique d'animaux sauvages. que l'on peut apercevoir, à flanc de falaises, dans nos forêts,  ou à l'orée d'un bois,  au creux des vallées ou près des eaux vives, dans  les airs, sur les crêtes, et le grand tétras un emblème de la Franche-Comté.

Un employé de LPO Franche-Comté dénonce " Les problèmes de grignottage des surfaces naturelles sont difficilement solutionnables. Le développement des activités économiques, et démographique répondent à un désir de progrès qui va à l'encontre de la sauvegarde de la faune ".  
Il faut protéger notre belle nature. 

 


Le renard,
Allié des agriculteurs, il permet la régulation des campagnols

numerisation0222.jpg

 

 

 

Le cerf 
Le cerf mâle considéré comme le symbole de la forêt de Chaux. 

numerisation0221.jpg



Le chevreuil
A la tombée de la nuit, il sort s'alimenter dans les prairies à la lisière des forêts.

numerisation0223.jpg

 

 

 

Le bouquetin 

Sous la tempête dans le Jura 

numerisation0224.jpg




Le chamois
vit dans les zones rocheuses, les forêts et pâturages de nos montagnes. 
numerisation0255.jpg

 


Le lynx boreal

Réintégré dans le massif du Jura depuis les années 1980, il contribue au blocage de la prolifération des renards.
numerisation0225.jpg



L'hermine
L'hermine est rousse brune en été, blanche en hiver. On la trouve dans tourbières, bocages, pâtures, bois, et ce, de jour comme de nuit.  En France, les régions comme la Franche-Comté, ont de fortes densités en hermines.
numérisation0226


L'écureuil brun

C'est un petit rongeur arboricole et diurne, Une longue queue  "en panache" qui lui sert de balancier. Il s'active à faire ses provisions avant l'hiver. Il peut être familier,  s'il trouve des provisions à proximité, je peux en attester...
numerisation0251.jpg



Le tétras
Le grand tétras ou coq de bruyère est présent sur la montagne jurassienne. Son envol (il pèse entre 3 et 5 kilos) est très impressionnant
numerisation0228.jpg



Le faucon pélerin
Au sommet des flancs escarpés des falaises comtoises, on peut admirer le plus impressionnant spectable , le piqué de ce majestueux oiseau.
numerisation0227-copie-1.jpg



Le grand duc
Ce hibou le plus grand des rapaces nocturnes, trouve refuge dans les immenses forêts comtoises
numerisation0229.jpg



Le pic mar
Son habitat,  les vieux chênes de 150 ans et plus. On en compte une grande population en forêt de Chaux dans le Jura, classé zico (zone importante pour la conservation des oiseaux.
numerisation0230.jpg


Le Guêpier d'Europe
affectionne les berges sablonneuses des cours d'eau, les falaises d'éboulis où il creuse des terriers. Il a des cris roulés caractéristiques permettant de le reconnaître même quand on le discerne à peine dans le ciel.
numerisation0250.jpg 


L'aigrette garzette
Cet oiseau est parmi les plus beaux.  Elle a un vol puissant, avec de lents battements d'ailes.
Elle niche dans la basse vallée du Doubs 
numerisation0252.jpg
                  



Le Martin-pêcheur d'Europe
bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981. Il vit à proximité des étendues d'eau, où il peut se nourrir en abondance, les eaux vives abondantes en Franche Comté sont un royaume pour ces petits oiseaux pêcheurs.
numerisation0253.jpg
                                             




La Buse variable

est une espèce de rapaces diurnes. 
Les buses nichent dans les arbres, mais n'y dorment pas, elles le feront quand elles auront leurs petits. Souvent le nid est fabriqué à même le sol, en attendant elles dorment sur des branches.
La Buse variable bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981.
DSC03468.JPG



Partager cet article
Repost0
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 02:29

 

Pour le thème

du mois de mars

de la communauté "douce France"

 

 

Vignobles

VINCENT CHEVIET BUCEY LES GY 
  Val de Saône  -Franche-Comté

Situé sur les Monts de Gy et plus particulièrement sur les coteaux de Chierenard et Brûlecul, le domaine de Vincent CHEVIET regroupe aujourd’hui près de 5 hectares de vignes.
Reconnu ancestralement au XVIIème siècle, ces coteaux ont fait du vignoble haut-saônois un domaine réputé pour ces vins de qualité.
numerisation0257.jpg

numerisation0258.jpg
Partager cet article
Repost0
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 02:28

Fête : 16 mars
 
Bénédicte
 
Etymologie : Bénie (latin).
 
Bénédicte est une femme qui paraît souvent inaccessible. Un port altier, une fierté naturelle ou une distante réserve ? Peu importe, Bénédicte ne laisse pas indifférent et son apparent dédain y est certainement pour quelque chose. Introspective et très introvertie, Bénédicte tend à se créer une tour d'ivoire dans laquelle elle se retranche parfois dans le rêve quand la vie n'est pas à la hauteur de ses aspirations. En effet, c'est une femme inspirée, sensible et émotive. Assez possessive Bénédicte est comme la fourmi,  pas prêteuse, plutôt attachée aux biens de ce monde. Elle a un caractère à part, soit parce qu'elle est foncièrement indépendante, soit qu'elle s'isole elle-même par son comportement tranchant. Bénédicte est assez déroutante et insaisissable. Elle peut parfois se laisser aller à la paresse, remettant au lendemain ce qu'elle pourrait faire le jour même...
 
Gifs Bonne Fête prénom Bénédicte - 16 mars
Gifs Bonne Fête prénom Bénédicte - 16 mars
Partager cet article
Repost0
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 01:59

Mythologie
 
"Le begonia"


Les bégonias appartiennent au genre Begonia (incluant Semibegoniella et Begoniella). Avec plus de 900 espèces, ils représentent la quasi-totalité de la famille des Bégoniacées.
 
Plantes tubéreuses provenant essentiellement d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale, certaines espèces poussent aussi en Afrique tropicale ou en Asie du Sud-Est. Le nom a été donné au XVIIe siècle à une plante originaire des Antilles par un botaniste français, le père Charles Plumier, en hommage à Michel Bégon, gouverneur de Saint-Domingue (1680) puis Intendant de la Marine à Rochefort (Charente-Maritime) (1688) où se trouve actuellement le Conservatoire national du bégonia.
Le Père Plumier est un spécialiste de la flore des Antilles et ses découvertes sont considérables. C'est lui qui le premier a donné aux plantes le nom de personnalités diverses  le bégonia pour Bégon, le fuchsia pour Leonhart Fuchs, le lobélia pour Mathias de l'Obel, le magnolia pour Pierre Magnol…
 
Depuis le XVIIIe siècle, de nombreuses espèces (B. pearci, B. boliviensis, etc.) ont été utilisées pour l'obtention de milliers de variétés horticoles .
 
François Félix Crousse (1840-1925), horticulteur de 1863 à 1904, était le spécialiste mondial du bégonia et créa plusieurs centaines de variétés dans ses serres situées à l'emplacement de l'actuelle rue des Bégonias à Nancy.
 
Peter Valder phytopathologiste et mycologue (Les plantes de jardin de la Chine , qui a reçu le livre de jardinage de référence de l'année 1999 par la Writers Guild Jardin de la Grande-Bretagne) rapporte une légende chinoise : cette espèce, serait née des larmes d’une jeune femme délaissée par son amant et que cette charmante fleur est apparue pour la consoler. Ce bégonia est la fleur féminine par excellence, car elle aime les endroits frais et ombragés mais surtout parce qu’elle revient souvent dans les histoires d’amours déçus. De plus, en Chine, cette espèce est connue comme le symbole de la beauté modeste et de la vertu. Cette espèce est connue et célébrée par les poètes et les artistes .

Hirondelle et pie sur fraisier et bégonia de Hokusai Katsushika (1760-1849)
00-020913.jpg


Images

Begonia "Hélène Harms"
numerisation0121.jpg

begonia illumination "orange"
numerisation0118.jpg

begonia "fragrance elfie"
numerisation0122.jpg

begonia sutherlandII
numerisation0124.jpg

begonia semperflorens
numerisation0125.jpg

begonia tuberhybrida
numerisation0126.jpg
 
 
Partager cet article
Repost0

 

 

 

 

 

 

 

*

 

 

 

 

Recherche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evans - Jura

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evans - Forêt

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes Blogs Amis À Visiter