Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 04:15

Le cancer constitue encore aujourd'hui la première cause de mortalité dans le monde, bien avant les guerres et autres catastrophes naturelles. Il fait beaucoup moins parler de lui, mais il tue. Pourtant, il se soigne et l'intérêt de cette journée est aussi de faire prendre conscience de l'utilité d'un dépistage précoce permettant d'arriver à une guérison. 
L'OMS estime que le cancer aura fait 84 millions de morts entre 2005 et 2015 si aucune mesure n’est prise. C'est pour cette raison que des moyens importants sont mis en oeuvre dans le but de faire reculer le poids de cette maladie partout dans le monde. 
> > > En collaboration avec leurs proches et leurs soignant

Un grand merci à tous ceux qui feront voyager cette petite lumière!
LUTTE CONTRE LE CANCER
LUTTE CONTRE LE CANCER
LUTTE CONTRE LE CANCER
Partager cet article
Repost0
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 01:10

gifs tubes

pour images animées

paysages d'hiver

GIFS - TUBES - PAYSAGES D'HIVER
GIFS - TUBES - PAYSAGES D'HIVER
GIFS - TUBES - PAYSAGES D'HIVER
GIFS - TUBES - PAYSAGES D'HIVER
GIFS - TUBES - PAYSAGES D'HIVER
GIFS - TUBES - PAYSAGES D'HIVER
Partager cet article
Repost0
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 01:10
 
hommage à Charles PEGUY écrivain et poète - né le 7 janvier 1873 et mort le  5 septembre 1914) 
 
Parmi ces nombreuses citations,
voici mes préférées :
 
"Je ne juge pour ainsi dire jamais un homme sur ce qu'il dit mais sur le ton dont il le dit."
 Œuvres en prose, 1909-1914.
 
"Celui qui aime, tombe sous la servitude de celui qui est aimé."
 Le porche du mystère de la deuxième vertu - 1912.
 
"Il y a quelque chose de pire que d'avoir une mauvaise pensée ; c'est d'avoir une pensée toute faite."
 Note conjointe sur M. Descartes - 1914.
 
"De tout ce qu'il peut y avoir de mauvais, l'habitude est ce qu'il y a de pire."
 Œuvres en prose, 1909-1914.
 
"Il faut parler pour dire, et non pas dire pour parler."
L'amitié Charles Péguy - 1978.
 
"Il est plus douloureux de voir mourir son fils que de mourir soi-même."
 Le mystère de la charité de Jeanne d'Arc - 1910.
 
"La foi est une épouse fidèle ; la charité est une mère."
 Le porche du mystère de la deuxième vertu - 1912.
 
"La vieille lutte pour la vie s'est divisée en deux races ; 
L'une lutte pour l'honneur, l'autre lutte pour le pouvoir."
 Œuvres en prose, 1909-1914.
 
"Pour aimer son prochain, il n'y a qu'à se laisser aller."
 Le porche du mystère de la deuxième vertu - 1912.
 
"De toutes les peurs, la plus honteuse est certainement la peur du ridicule."
Œuvres en prose, 1909-1914.
 
"Qui rend les enfants malheureux est un criminel."
 Œuvres poétiques complètes - 1941.
 
"L'amour excuse bien des maladresses."
Œuvres poétiques complètes - 1941.
 
"Ceux qui se taisent, les seuls dont la parole compte."
 Notre jeunesse - 1910.
 
."Heureux deux amis qui s'aiment assez pour (savoir) se taire ensemble."
Victor-Marie, Comte Hugo - 1910.
Charles PEGUY - Ecrivain et poète -
"La seule force, la seule valeur, la seule dignité de tout ; c'est d'être aimé."
 Notre jeunesse - 1910.
 
"J'ai vu perler des larmes d'amour qui dureront plus longtemps que les étoiles du ciel."
Le mystère de la charité de Jeanne d'Arc - 1910.
 
"Aimer, c'est donner raison à l'être aimé qui a tort."
 Note conjointe sur M. Descartes - 1914.
 
"Adieu à la Meuse" -
un poème ou il fait parler Jeanne d'Arc
(encore un souvenir scolaire)
 
Adieu, Meuse endormeuse et douce à mon enfance,
Qui demeures aux prés, où tu coules tout bas.
Meuse, adieu : j’ai déjà commencé ma partance
En des pays nouveaux où tu ne coules pas.
 
Voici que je m’en vais en des pays nouveaux :
Je ferai la bataille et passerai les fleuves ;
Je m’en vais m’essayer à de nouveaux travaux,
Je m’en vais commencer là-bas les tâches neuves.
 
Et pendant ce temps-là, Meuse, ignorante et douce,
Tu couleras toujours, passante accoutumée,
Dans la vallée heureuse où l’herbe vive pousse, 
 
Ô Meuse inépuisable et que j’avais aimée.
 
Tu couleras toujours dans l’heureuse vallée ;
Où tu coulais hier, tu couleras demain.
Tu ne sauras jamais la bergère en allée,
Qui s’amusait, enfant, à creuser de sa main
Des canaux dans la terre, – à jamais écroulés.
 
La bergère s’en va, délaissant les moutons,
Et la fileuse va, délaissant les fuseaux.
Voici que je m’en vais loin de tes bonnes eaux,
Voici que je m’en vais bien loin de nos maisons.
 
Meuse qui ne sais rien de la souffrance humaine,
Ô Meuse inaltérable et douce à mon enfance,
Ô toi qui ne sais pas l’émoi de la partance,
Toi qui passes toujours et qui ne pars jamais,
Ô toi qui ne sais rien de nos mensonges faux,
 
Ô Meuse inaltérable, ô Meuse que j’aimais, 
 
Quand reviendrai-je ici filer encor la laine ?
Quand verrai-je tes flots qui passent par chez nous ?
Quand nous reverrons-nous ? et nous reverrons-nous ? 
 
Meuse que j’aime encore, ô ma Meuse que j’aime…
Charles PEGUY
(Le Mystère de Jeanne d’Arc)
Partager cet article
Repost0
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 23:29

 

 

Un petit rappel en ces jours d'hiver, d'un poème de MAUPASSANT, qui je pense rappelera à tous un souvenir scolaire

 

Nuit de neige
 
La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
Quelque chien sans abri qui hurle au coin d'un bois.
 
Plus de chansons dans l'air, sous nos pieds plus de chaumes.
L'hiver s'est abattu sur toute floraison ;
Des arbres dépouillés dressent à l'horizon
Leurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes.
 
La lune est large et pâle et semble se hâter.
On dirait qu'elle a froid dans le grand ciel austère.
De son morne regard elle parcourt la terre,
Et, voyant tout désert, s'empresse à nous quitter.
 
Et froids tombent sur nous les rayons qu'elle darde,
Fantastiques lueurs qu'elle s'en va semant ;
Et la neige s'éclaire au loin, sinistrement,
Aux étranges reflets de la clarté blafarde.
 
Oh ! la terrible nuit pour les petits oiseaux !
Un vent glacé frissonne et court par les allées ;
Eux, n'ayant plus l'asile ombragé des berceaux,
Ne peuvent pas dormir sur leurs pattes gelées.
 
Dans les grands arbres nus que couvre le verglas
Ils sont là, tout tremblants, sans rien qui les protège ;
De leur oeil inquiet ils regardent la neige,
Attendant jusqu'au jour la nuit qui ne vient pas.
 
Guy de MAUPASSANT
Écrivain (05/08/1850 - 06/07/1893)

 

 

 
   

 

Guy de Maupassant - écrivain - poète - "Nuit de neige"
Partager cet article
Repost0
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 01:41
L'EPIPHANIE
 
Le 6 janvier, on fête l'Épiphanie, c'est à dire la présentation de Jésus aux Rois Mages. On l'appelle aussi le jour des Rois.
L'Épiphanie a lieu 12 jours après Noël.
LES ROIS MAGES - EPIPHANIE
LES ROIS MAGES - EPIPHANIE
Les Rois Mages
 
Les Rois Mages n'étaient, à l'origine, ni rois, ni trois. Le texte biblique indique seulement que ce sont des mages venus d'orient. Si on se conforme à la Bible on ne peut employer que cette expression : les Mages d'Orient. Et ils ont offert à Jésus de l'or, de l'encens et de la myrrhe. Ils ont offert trois présents, on les a alors représentés avec trois personnages, chacun offrant un cadeau.
Melchior aurait été roi des Perses, Balthazar roi des Arabes, et Gaspard roi en Inde.
LES ROIS MAGES - EPIPHANIE
Coutume
 
La galette
 
La tradition veut qu’elle soit l’occasion de « tirer les rois » : une fève est cachée dans la galette et la personne qui obtient cette fève devient le roi de la journée et a le droit de porter une couronne de fantaisie.
LES ROIS MAGES - EPIPHANIE
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 00:14
LE MASSIF DU JURA - FRANCHE-COMTE
 
De Véritables stations-villages, en hiver,  vous attendent dans une ambiance familiale et chaleureuse. Ces stations sont nichées au cœur d’un domaine skiable fort de 500 kms pour les fondeurs, ski de fond, ski nordique,(dont la célèbre Transjurassienne) pourvues également d’installations pour le ski alpin et le saut à ski. Vous serez subjugué en découvrant la richesse de ces grands espaces enneigés, que ce soit en raquettes ou à bord d’embarcations tirées par les chiens de traîneaux.
 
Voici quelques cartes de paysages d'hiver dans le massif du Jura
Les Fourgs - Doubs

Les Fourgs - Doubs

PAYSAGES D'HIVER
PAYSAGES D'HIVER
Val de Mouthe (Doubs)

Val de Mouthe (Doubs)

PAYSAGES D'HIVER
PAYSAGES D'HIVER
Pontarlier (Doubs)

Pontarlier (Doubs)

PAYSAGES D'HIVER
Les-Rousses - Jura

Les-Rousses - Jura

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 00:00
 
Paul Marie Verlaine 
poète français, né à Metz le 30 mars 1844 et mort à Paris le 8 janvier 1896.
 
(poète maudit), Verlaine est reconnu comme un maître par les jeunes poètes du temps. Son influence sera importante. Ses poèmes qui associent souvent mélancolie et clairs-obscurs, révèle, au delà de la simplicité apparente de la forme, une profonde sensibilité qui entre en résonance avec les approches de certains peintres impressionnistes et de musiciens comme Reynaldo Hahn ou Claude Debussy qui mettront d'ailleurs en musique certains de ses poèmes .
 
 
Dans l’interminable …
 
Dans l’interminable
Ennui de la plaine,
La neige incertaine
Luit comme du sable.
 
Le ciel est de cuivre
Sans lueur aucune,
On croirait voir vivre
Et mourir la lune.
 
Comme des nuées
Flottent gris les chênes
Des forêts prochaines
Parmi les buées.
 
Le ciel est de cuivre
Sans lueur aucune.
On croirait voir vivre
Et mourir la lune.
 
Corneille poussive
Et vous, les loups maigres,
Par ces bises aigres
Quoi donc vous arrive ?
 
Dans l’interminable
Ennui de la plaine
La neige incertaine
Luit comme du sable
 
Paul Marie Verlaine 
Romances sans paroles (1874)

 

 

 

   
PAUL VERLAINE - poète " dans l'interminable"
PAUL VERLAINE - poète " dans l'interminable"
Partager cet article
Repost0
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 01:38
 
UN HOMMAGE A PIERRE DE RONSARD - 1524 - 28 DECEMBRE 1585
Pierre de Ronsard né en septembre 1524 au manoir de la Possonnière, près du village de Couture-sur-Loir en Vendômois meurt le 28 décembre 1585 au Prieuré de Saint-Cosme en Touraine, il est un des poètes français les plus importants du XVI° siècle.
Voici un des plus connus (en français ancien)
 
A Cassandre
 
Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avoit desclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A point perdu ceste vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vostre pareil.
 
Las ! voyez comme en peu d'espace,
Mignonne, elle a dessus la place
Las ! las ses beautez laissé cheoir !
Ô vrayment marastre Nature,
Puis qu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !
 
Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vostre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez vostre jeunesse :
Comme à ceste fleur la vieillesse
Fera ternir vostre beauté.
 
Pierre de Ronsard

 

   
Pierre de Ronsard - 28 décembre 1585
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 23:06

Quelques photos du jardin et du village sous la neige

SOUS LA NEIGE
SOUS LA NEIGE
SOUS LA NEIGE
SOUS LA NEIGE
SOUS LA NEIGE
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 23:33

 

21 DECEMBRE 1937

 

Il y a 74 ans, c'etait la sortie de "Blanche-neige et les sept nains"

 

Le premier long métrage d'animation parlant et en couleur est diffusé à Los Angeles et produit par Walt Disney, 

 

La création de ce film animé a nécessité trois ans de travail. Le film remporte un incroyable succès et consacre Disney qui prouve qu'un dessin animé intéresse le public.

 

Tous les ans; en période de Noël, on peut revoir Blanche Neige, qui fait toujours rêver petits et grands

 

 Voici une de mes cartes animées

 

BLANCHE NEIGE ET LES SEPT NAINS - 21 DECEMBRE 1937
Partager cet article
Repost0

 

 

 

 

 

 

 

*

 

 

 

 

Recherche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evans - Jura

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evans - Forêt

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes Blogs Amis À Visiter