Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 22:14

Venise par les peintres -

 

Duaiv

Venise par les peintres -    Duaiv

Venise par les peintres - Duaiv

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 22:12

Venise par les peintres -

 

Duaiv

 

Venise par les peintres -    Duaiv

Venise par les peintres - Duaiv

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 21:29

Venise par les peintres -

 

Giovanni Grubacs (1829 -1919)

Venise par les peintres -    Giovanni Grubacs (1829 -1919)

Venise par les peintres - Giovanni Grubacs (1829 -1919)

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 21:28

Venise par les peintres -

 

Giovanni Grubacs (1829 -1919)

Venise par les peintres -    Giovanni Grubacs (1829 -1919)

Venise par les peintres - Giovanni Grubacs (1829 -1919)

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 21:26

Venise par les peintres -

 

Giovanni Grubacs (1829 -1919)

Venise par les peintres -    Giovanni Grubacs (1829 -1919)

Venise par les peintres - Giovanni Grubacs (1829 -1919)

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 21:25

Venise par les peintres -

 

Giovanni Grubacs (1829 -1919)

Venise par les peintres -     Giovanni Grubacs (1829 -1919)

Venise par les peintres - Giovanni Grubacs (1829 -1919)

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 18:34

Paul Verlaine est un écrivain et poète français né à Metz (Moselle) le 30 mars 1844 et mort à Paris le 8 janvier 1896.

 


Le clown

 

Bobèche, adieu ! bonsoir, Paillasse ! arrière, Gille !

Place, bouffons vieillis, au parfait plaisantin,

Place ! très grave, très discret et très hautain,

Voici venir le maître à tous, le clown agile.

 

Plus souple qu'Arlequin et plus brave qu'Achille,

C'est bien lui, dans sa blanche armure de satin ;

Vides et clairs ainsi que des miroirs sans tain,

Ses yeux ne vivent pas dans son masque d'argile.

 

Ils luisent bleus parmi le fard et les onguents,

Cependant que la tête et le buste, élégants,

Se balancent sur l'arc paradoxal des jambes.

 

Puis il sourit. Autour le peuple bête et laid,

La canaille puante et sainte des Iambes,

Acclame l'histrion sinistre qui la hait.
 

S Fonteyne

S Fonteyne

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 17:50

Thérèse Bussière

 

 

Le clown


Ses yeux sont deux étoiles

Sa bouche fraise rouge

Et sous son maquillage

Aussi blanc que la neige,

Les secrets de son coeur

Cachés comme un trésor

Pour l’amour des enfants

Et leurs éclats de rire,

Il invente une vie

De rêve et d’harmonie

Quand le grand chapiteau

S’allume dans la nuit.
 

Jean-Louis Manuel

Jean-Louis Manuel

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 17:38

Jacques Charpentreau, né aux Sables-d'Olonne (Vendée) le 25 décembre 1928 et mort à Paris le 8 mars 2016, est un poète, nouvelliste, romancier, et essayiste français.

 

 

Petit Clown blanc

 

Le petit clown blanc de la lune

Joue du violon, bat du tambour,

Jongle avec des noyaux de prunes,

Des diamants, des pommes d'amour,

Dans la douce nuit de velours.

 

Le petit clown blanc de la lune

Se balance au ciel en rêvant ;

Par-dessus la mer et les dunes,

Il se laisse bercer au vent

Sur son grand trapèze volant.

 

Le petit clown blanc de la lune

Me regarde au fond de la nuit.

Il console mes infortunes,

Il me sourit, pâlit et puis

Le petit clown s'en va sans bruit.

Dennis Earley

Dennis Earley

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 17:22

Yvette Bronner, écrit des poèmes relatant des rencontres et de l'espérance. Elle aime beaucoup la nature et son environnement.
Ses poèmes, sont dans le recueil Florilège.
Elle est aussi membre du Groupe Poétique François Villon.

 

 

Clown au violon

 

A peine se lève le rideau

Apparaît le Clown rayonnant et beau

Il fait une entrée triomphale en trébuchant

Sous les applaudissements

Et les cris de joie des enfants

Avec son costume bariolé

Ses chaussures à pointure démesurée

Il danse avec allégresse la farandole

En faisant des grimaces de guignol

Dans ses mains il tient un violon

Et fredonne des chansons

Par les refrains le public lui répond

Avec le foulard il essuie son nez rouge et rond

Tire une élégante révérence avec son chapeau melon

Le spectacle se termine

Les enfants font triste mine

Le Clown derrière son sourire permanent fait ses adieux

Mais lui est-il toujours Si heureux ?

Edith Van der Wissel

Edith Van der Wissel

Partager cet article
Repost0

 

 

 

 

 

 

 

*

 

 

 

 

Recherche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evans - Jura

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evans - Forêt

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes Blogs Amis À Visiter