Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 22:52


 

Jacques Prévert (1900-1977) poète français.

 

 

Chanson pour les enfants l’hiver


Dans la nuit de l’hiver

Galope un grand homme blanc

Dans la nuit de l’hiver

Galope un grand homme blanc

C’est un bonhomme de neige

Avec une pipe en bois,

Un grand bonhomme de neige

Poursuivi par le froid.

 

Il arrive au village.

Voyant de la lumière

Le voilà rassuré.

 

Dans une petite maison

Il entre sans frapper ;

Et pour se réchauffer,

S’assoit sur le poêle rouge,

Et d’un coup disparaît.

 

Ne laissant que sa pipe

Au milieu d’une flaque d’eau,

Ne laissant que sa pipe,

Et puis son vieux chapeau.
 

Jacques Prévert (1900-1977) - poète français - Chanson pour les enfants l’hiver
Partager cet article
Repost0
8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 22:52

 

 

Sabine Sicaud (1913-1928) poétesse française.

Poèmes d’enfant, 1926

 

 

Pluviôse

 

Il pleut. Il pleut à petit bruit

Sur le vieux chemin de traverse…

 

– Quel Dieu, pour nous punir te verse,

Ô campagne, le jour, la nuit,

Cette pluie à si menu bruit ?

 

– C’est comme un chagrin qui nous suit

Et goutte à goutte nous transperce,

Un gris sans fin qui porte en lui

Tant de lassitude et d’ennui

Que le cœur tout entier s’y noie.

 

– Un linceul d’eau grise tournoie

Sur les vieux chemins qui se noient…

 

– Ô luisantes feuilles de soie

Qui dans le soleil et la joie

Brodaient les vergers lourds de fruits !

Jardinet rose autour d’un puits…

 

– Se peut-il que l’hiver s’emploie

À gâcher tous les coins de joie ?

 

– On va, songeant aux nids détruits.

La corde pleure sur le puits,

Les arbres pleurent dans la plaine…

 

– Comme dans le cœur de Verlaine,

Il pleut, il pleure à petit bruit.

C’est comme un chagrin qui nous suit…

Et peut-être aussi qui nous mène,

 

– Vers où, vers quoi, si tôt, si tard ?

Au glas persistant des gouttières

Un château se meurt quelque part !

 

– Des chaumes s’effondrent, épars…

 

– Et des yeux gris, dans le brouillard,

(Est-ce une toile de Carrière ?)

Regardent au loin, quelque part,

Vers la ville aux jaunes lumières…
 

M. Durand (Mima) - sous la pluie

M. Durand (Mima) - sous la pluie

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 22:51

 

 

Sabine Sicaud (1913-1928) poétesse française.

Poèmes d’enfant, 1926

 


Nivôse

 

Laissez tomber les plumes de la neige…

Les oiseaux qui les ont perdues

apportent des nouvelles toutes blanches…

 

Les ailes qui les ont perdues

ont plané sur les Finlande et les Norvège.

 

Elles ont caressé des forêts blanches

et les vertigineuses étendues

où le soleil frileux, si peu de temps, se penche…

 

Oh ! pourquoi balayer les plumes de la neige !

 

Elles parlent de soleils blancs comme la lune

et de lacs blancs où les traîneaux courent si vite…

 

Elles parlent de légendes au clair de lune

et de cabanes où les "Tomtes" nous invitent.

 

Des ailes ont semé leurs plumes, une à une…

 

Tendez les mains aux plumes de la neige !

C’est comme l’âme de pays qui nous invitent,

de pays racontés par Selma Lagerlöf…
 

Sabine Sicaud (1913-1928) - poétesse française - Nivôse
Partager cet article
Repost0
8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 22:51


 

Émile Nelligan (1879-1941) poète québécois influencé par le mouvement symboliste ainsi que par les grands romantiques. 

Œuvres poétiques complètes I  

Poésies complètes 1896-1941

 

 

Soir d’hiver

 

Ah ! comme la neige a neigé !

Ma vitre est un jardin de givre.

Ah ! comme la neige a neigé !

Qu’est-ce que le spasme de vivre

À la douleur que j’ai, que j’ai !

 

Tous les étangs gisent gelés,

Mon âme est noire : Où vis-je ? Où vais-je ?

Tous ses espoirs gisent gelés :

Je suis la nouvelle Norvège

D’où les blonds ciels s’en sont allés.

 

Pleurez, oiseaux de février,

Au sinistre frisson des choses,

Pleurez, oiseaux de février,

Pleurez mes pleurs, pleurez mes roses,

Aux branches du genévrier.

 

Ah ! comme la neige a neigé !

Ma vitre est un jardin de givre.

Ah ! comme la neige a neigé !

Qu’est-ce que le spasme de vivre

À tout l’ennui que j’ai, que j’ai !…
 

Émile Nelligan (1879-1941) - poète québécois - Soir d’hiver
Partager cet article
Repost0
8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 22:50

 

 

Guillaume Albert Vladimir Alexandre Apollinaire de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire (1880-1918) poète et écrivain français, critique et théoricien d'art. 

Alcools, 1913

 


La blanche neige

 

Les anges les anges dans le ciel

L’un est vêtu en officier

L’un est vêtu en cuisinier

Et les autres chantent

 

Bel officier couleur du ciel

Le doux printemps longtemps après Noël

Te médaillera d’un beau soleil

D’un beau soleil

 

Le cuisinier plume les oies

Ah! tombe neige

Tombe et que n’ai-je

Ma bien-aimée entre mes bras

Guillaume Apollinaire (1880-1918) - poète et écrivain français, critique et théoricien d'art - La blanche neige
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2022 5 07 /01 /janvier /2022 22:33

 

 

Anna de Noailles  (1876-1933) poétesse et une romancière française d'origine roumaine,

 


L'hiver


C'est l'hiver sans parfum ni chants...

Dans le pré, les brins de verdure

Percent de leurs jets fléchissants

La neige étincelante et dure.

 

Quelques buissons gardent encor

Des feuilles jaunes et cassantes

Que le vent âpre et rude mord

Comme font les chèvres grimpantes.

 

Et les arbres silencieux

Que toute cette neige isole

Ont cessé de se faire entre eux

Leurs confidences bénévoles...

 

- Bois feuillus qui, pendant l'été,

Au chaud des feuilles cotonneuses

Avez connu les voluptés

Et les cris des huppes chanteuses,

 

Vous qui, dans la douce saison,

Respiriez la senteur des gommes,

Vous frissonnez à l'horizon

Avec des gestes qu'ont les hommes.

 

Vous êtes las, vous êtes nus,

Plus rien dans l'air ne vous protège,

Et vos coeurs tendres ou chenus

Se désespèrent sur la neige.

 

- Et près de vous, frère orgueilleux,

Le sapin où le soleil brille

Balance les fruits écailleux

Qui luisent entre ses aiguilles...
 

Anna de Noailles (1876-1933) - poétesse et une romancière française d'origine roumaine - L'hiver
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2022 5 07 /01 /janvier /2022 22:32

 

 

Emile Verhaeren (1855-1916) poète belge flamand, d'expression française.

Les débâcles

 


Pieusement

 

La nuit d’hiver élève au ciel son pur calice.

 

Et je lève mon coeur aussi, mon coeur nocturne,

Seigneur, mon cœur ! vers ton pâle infini vide,

Et néanmoins je sais que tout est taciturne

Et qu’il n’existe rien dont ce coeur meurt, avide ;

Et je te sais mensonge et mes lèvres te prient

 

Et mes genoux ; je sais et tes grandes mains closes

Et tes grands yeux fermés aux désespoirs qui crient,

Et que c’est moi, qui seul, me rêve dans les choses ;

Sois de pitié, Seigneur, pour ma toute démence.

J’ai besoin de pleurer mon mal vers ton silence !…

 

La nuit d’hiver élève au ciel son pur calice !
 

Emile Breton - La nuit de Noël (1892), palais des beaux-arts de Lille.

Emile Breton - La nuit de Noël (1892), palais des beaux-arts de Lille.

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2022 5 07 /01 /janvier /2022 22:32

 

 

Emile Verhaeren (1855-1916) poète belge flamand, d'expression française.

Les bords de la route

 


La barque

 

Il gèle et des arbres pâlis de givre clair

Montent au loin, ainsi que des faisceaux de lune ;

Au ciel purifié, aucun nuage ; aucune

Tache sur l’infini silencieux de l’air.

 

Le fleuve où la lueur des astres se réfracte

Semble dallé d’acier et maçonné d’argent ;

Seule une barque est là, qui veille et qui attend,

Les deux avirons pris dans la glace compacte.

 

Quel ange ou quel héros les empoignant soudain

Dispersera ce vaste hiver à coups de rames

Et conduira la barque en un pays de flammes

Vers les océans d’or des paradis lointains ?

 

Ou bien doit-elle attendre à tout jamais son maître,

Prisonnière du froid et du grand minuit blanc,

Tandis que des oiseaux libres et flagellant

Les vents, volent, là-haut, vers les printemps à naître ?
 

Emile Verhaeren (1855-1916) - poète belge flamand, d'expression française - La barque
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2022 5 07 /01 /janvier /2022 22:31

 

 

Emile Verhaeren (1855-1916) poète belge flamand, d'expression française.

 

En hiver


Le sol trempé se gerce aux froidures premières,

La neige blanche essaime au loin ses duvets blancs,

Et met, au bord des toits et des chaumes branlants,

Des coussinets de laine irisés de lumières.

 

Passent dans les champs nus les plaintes coutumières,

A travers le désert des silences dolents,

Où de grands corbeaux lourds abattent leurs vols lents

Et s’en viennent de faim rôder près des chaumières.

 

Mais depuis que le ciel de gris s’était couvert,

Dans la ferme riait une gaieté d’hiver,

On s’assemblait en rond autour du foyer rouge,

 

Et l’amour s’éveillait, le soir, de gars à gouge,

Au bouillonnement gras et siffleur, du brassin

Qui grouillait, comme un ventre, en son chaudron d’airain.
 

Ptto Dix - Randegg dans la neige avec des corbeaux

Ptto Dix - Randegg dans la neige avec des corbeaux

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2022 5 07 /01 /janvier /2022 22:30


 

Emile Verhaeren (1855-1916) poète belge flamand, d'expression française.

Toute la Flandre

 

 

Un village


Des murs crépis, de pauvres toits,

Un pont, un chemin de halage,

Et le moulin qui fait sa croix

De haut en bas, sur le village.

 

Les appentis et les maisons

S’échouent, ainsi que choses mortes.

Le filet dort : et les poissons

Sèchent, pendus au seuil des portes.

 

Un chien sursaute en longs abois ;

Des cris passent, lourds et funèbres ;

Le menuisier coupe son bois,

Presque à tâtons, dans les ténèbres.

 

Tous les métiers à bruit discord

Se sont lassés l’un après l’autre

Derrière un mur, marmonne encor

Un dernier bruit de patenôtres.

 

Une pauvresse aux longues mains,

Du bout de son bâton tâtonne

De seuil en seuil, par les chemins ;

Le soir se fait et c’est l’automne.

 

Et puis viendra l’hiver osseux,

Le maigre hiver expiatoire,

Où les gens sont plus malchanceux

Que les âmes en purgatoire.
 

Emile Verhaeren (1855-1916) - poète belge flamand, d'expression française - Un village
Partager cet article
Repost0

 

 

 

 

*

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evans - Jura

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes Blogs Amis À Visiter