Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 00:40
Mythologie gréco-romaine
 
Le crocus
 


Le mot crocus vient du grec krokos qui signifie «safran».

crocus

crocus

Selon le mythe, Crocos était un beau jeune homme ami d’Hermès, dieu du commerce. Lors d’une partie de lancer de disque, Hermès blessa accidentellement et mortellement Crocos. De sa blessure coulèrent trois gouttes de sang qui se transformèrent en une fleur de crocus…

​​​​​​​

crocus

crocus

Dans la mythologie grecque, la légende dit qu'un jeune homme amoureux de la nymphe Smylax, qui ne répondait pas à son amour, fut changé en crocus par les dieux pour apaiser sa peine.


D'après l'Iliade, cette fleur formait aussi la couche de Zeus et d’Héra.


Selon une version du mythe, Europe, fille du roi de Tyr, une ville de Phénicie (actuel Liban) fait un rêve. Le jour même, Zeus la rencontre sur une plage de Sidon, se métamorphose en taureau blanc, afin de l'approcher sans l'apeurer et échapper à la jalousie de son épouse Héra. Imprudente, attirée par l'odeur d'un crocus qui se trouve dans sa bouche, Europe s'approche de lui. Chevauchant l'animal, elle est emmenée sur l'île de Crète à Gortyne

Veronese  - enlèvement d'Europe par Zeus

Veronese - enlèvement d'Europe par Zeus


Les dieux et les héros grecs étaient représentés portant des vêtements de couleur jaune safran.


Dans la mythologie romaine, on affirme que, sur tous les lieux où s'aimèrent Junon et Jupiter, la semence se répandit sur le sol donnant naissance à un crocus de safran.


Le crocus délivre un message d’amour teinté d’une certaine inquiétude.

 crocus

crocus


Du 16e au 19e siècle, la ville de Boynes ( Loiret) fut la capitale mondiale du safran. Il existait même une tradition : les bulbes de ce crocus entraient dans les dots des jeunes filles à marier.
Le safran est utilisé depuis l’Antiquité. Preuve en sont les œuvres d’Homère, de Virgile et de Pline, où la fameuse épice est déjà mentionnée. Les Egyptiens, les Hébreux, les Indiens ou les Perses la cultivaient principalement pour aromatiser les aliments. Mais elle servait également d’offrande aux dieux et de teinture pour les soieries. Les Romains, eux, l’utilisaient en infusion.

 

On suppose que les Arabes introduisirent la culture du safran en Afrique du Nord, puis en Espagne. Il est possible aussi que le safran ait été rapporté d’Asie Mineure lors des croisades. Les hivers rigoureux de 1880 et 1881 puis l’exode rural, le développement des colorants de synthèse et la baisse de la demande donnèrent le coup de grâce à la culture du safran. Mais celle-ci ne s’est pas complètement éteinte en France pour autant : on trouve encore des producteurs dans le Gâtinais, dans la Creuse, ainsi que dans le Quercy (Lot). Aujourd’hui, le principal pays producteur de safran est l’Iran.
 

safran

safran

Viola Sado - crocus

Viola Sado - crocus

crocus

crocus

Partager cet article
Repost0
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 00:15

Mythologie
 
Le laurier


Le laurier est le symbole d'Apollon.
 
Selon Ovide, alors qu’Éros, dieu de l’amour – (Cupidon pour les romains), s’entraînait à tirer à l’arc, Apollon dieu du chant, de la musique et de la poésie, se moqua de lui, pour son manque d’habileté. Furieux, Éros envoya une flèche d’or à Apollon, ce qui eut l'effet de le rendre fou d’amour pour Daphné, fille du dieu-fleuve Pénée, qui reçu à son tour une flèche de bronze, lui rendant insupportable toute idée se rapportant à l’amour. Apollon partit donc à la poursuite de sa bien-aimée.
 

Daphné tenta de lui échapper et pria son père ; devant sa détresse celui-ci la transforma en laurier – Daphné, (en grec signifie « laurier »).
 

Apollon décréta que désormais le laurier serait son arbre et consacra celui-ci aux triomphes, aux chants et aux poèmes.
 

La pythie de Delphes mâchait des feuilles de laurier avant ses divinations.
 
Chez les Grecs et les Romains anciens, l'usage s'était établi de couronner de laurier les poètes et les vainqueurs.

Apollon et Daphné de Nicolas Poussin (1625)
800px-Nicolas_Poussin_-_Apollo_and_Daphne_-_WGA18261.jpg


Mes images "laurier"

numerisation0300.jpg

numérisation0302


numerisation0303.jpg


numerisation0304.jpg


DSC03453.JPG


DSC03455.JPG


DSC03457.JPG


DSC03458.JPG


 
Partager cet article
Repost0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 00:27

Mythologie Grecque
 
Le tournesol
 
Clytie est une nymphe grecque aimée d'Hélios (le Soleil) mais fut supplantée par Leucothoé. Elle en référa alors au père de cette dernière, Orchamos, qui punit sa fille pour l'avoir déshonorée en l'enterrant vivante. Le dieu du soleil essaie de la secourir, mais en vain.

Il arrose la terre et le corps de son amante d'un nectar parfumé : il en naît l'encens. La mort de Leucothoé ne lui rapporta que le ressentiment de celui-ci et Clytie ne regagna pas l'amour d'Hélios.

Désespérée, elle s'assit sur les rochers et y demeura durant neuf jours, sans eau ni nourriture, tournée vers le soleil, suivant du regard la course du char de son bien-aimé. Jaunie et brunie par son éclat, elle se changea alors en tournesol.

 
Clytie changée en tournesol de Nicolas-René Jollain (1769)- Château de Versailles
800px-Nicolas-Rene_Jollain_-_Clytie_changee_en_tournesol_.jpg

 

 
Mes images

032-copie-1.JPG

032-copie-1


034.JPG


035.JPG


037.JPG


036.JPG


039.JPG


040.JPG


numerisation0291.jpg


numerisation0292.jpg


numerisation0293.jpg


numerisation0294.jpg


numérisation0295


numerisation0296.jpg



 
Partager cet article
Repost0
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 01:13

 

 

 

Mythologie grèco-romaine

"Le lys"


La mythologie grecque associe la  blancheur du lys au lait de la déesse Héra (en Grèce) ou Junon (Rome).

Un jour, pendant que Junon nourrit son fils Arès (selon d'autres textes Héraclès) au sein, l’enfant laisse échapper deux gouttes du lait divin. Une goutte se répand dans le ciel et devient la voie lactée, l’autre tombe sur terre et fait naitre le lis.


 

Junon et Argus de FERRARI Gregorio (17e)

m503604_05-519873_p17e-junon.jpg


Mes images

 

numerisation0230.jpg

numerisation0231.jpg


numerisation0232-copie-1.jpg

numerisation0234.jpg

numerisation0233.jpg

numerisation0235-copie-1.jpg

numerisation0266.jpg

numerisation0237.jpg

numerisation0238.jpg

numerisation0239-copie-1.jpg

numerisation0240.jpg

numerisation0241.jpg

 

Partager cet article
Repost0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 01:39

 

 

Ipomées ou "volubilis"
 

 

Volubilis est une ville antique romaine située sur les bords de Oued Khoumane, rivière de la banlieue de Meknès (Maroc)
Ce site à été fondé au IIIème siècle avant J-C, il représente aujourd’hui un témoin majeur de la romanisation, il appartenait autrefois à l’ensemble du territoire appelé l’Africa Romana.
 
Le nom de Volubilis serait dû à l'abondance de la plante. Le nom berbère de la ville est Walili,  qui désigne la fleur de liseron.

 
Volubilis - wikipedia
280px-Basilica_romana-_Volubilis.jpg

 

L'ipomée ou "volubilis" était utilisé dans les rites divinatoires d'Amérique du Sud, en raison de la substance psychotrope contenue dans ses graines surnommée alors "herbe de serpents", elle offre des visions de démons.

 
Hormis les propriétés hallucinogènes des graines, particulièrement nocives pour la santé, les volubilis ou ipomées sont des grimpantes totalement inoffensives. On les trouve très souvent dans nos jardins, où leur feuillage en forme de cœur et leurs fleurs en entonnoir sont très décoratifs.

 

Mes images
 

numerisation0130.jpg
 
 
numerisation0131-copie-1.jpg

 
numerisation0132-copie-1.jpg
 
 
numerisation0133-copie-1.jpg

 
numerisation0134-copie-1.jpg
 

numerisation0135-copie-1.jpg

 
numerisation0136-copie-1.jpg


numerisation0138-copie-1.jpg

 


 

Partager cet article
Repost0
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 01:16



Mythologie

"l'Iris"

 

 

Dans la mythologie grecque, Hyacinthe est un jeune homme d'une grande beauté, aimé d'Apollon et de Zéphyr. Il trouve la mort accidentellement ; de son sang naît une fleur.

Dans la version la plus commune du mythe, Hyacinthe est le plus jeune fils du roi d'Amyclées, Amyclas (ou du roi de Sparte, Œbale). D'une beauté exceptionnelle, il est aimé d'Apollon et de Zéphyr, (ou de Borée).
Alors qu'Apollon lui apprend à lancer le disque, Hyacinthe est accidentellement (ou à cause de Zéphyr, selon la version) frappé à la tempe par le disque, et meurt.
De son sang naissent des fleurs qu'on appelle, d'après le nom du jeune homme, qui ne sont probablement pas des jacinthes mais plutôt des iris. Les pétales de la fleur portent l'initiale du jeune homme, Υ ou, selon la version, le mot ΑΙ, cri de lamentation d'Apollon.


 Apollon et Hyacinthe de Alexandre Kisseliov (1838-1911)

677px-Kiselev_Death_of_Hyacinth.jpg







La Mort de Hyacinthe de Merry-Joseph Blondel (1781-1853)
blondel-apollon-gray204-copie.jpg








Mes images
Iris


numerisation0186.jpg

numerisation0172.jpg




numerisation0174.jpg




numerisation0175.jpg




numerisation0176.jpg




numerisation0177.jpg

numerisation0181.jpg 



DSC02680.JPG




numerisation0180.jpg





numerisation0182.jpg




DSC02679.JPG

 


numerisation0185.jpg


Partager cet article
Repost0
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 00:14


   

  Mythologie des fleurs

 

Le parfum des fleurs sont des sortilèges invisibles que les dieux envoient aux mortels pour leur annoncer l'arrivée du printemps et de l'amour. 

Jan-Brueghel--the-Elder-The-Sense-of-Smell-copie-1.jpg

L'odorat - tableau de Pieter Bruegel l'Ancen . Musée du Prado - Madrid

 

 

 

 

La Rose
 
La mythologie grecque attribue la naissance de la rose à Chloris, nymphe  des îles Fortunées (aujourd'hui Canaries). Son nom est un dérivé de chlorophylle.
 
Elle est appelée Flore par les Romains.
 
Zéphyr  l'aima, la ravit et en fit son épouse, la conservant dans l'éclat de la jeunesse et lui donnant l'empire des fleurs. Leur hymen se célébra au mois de mai et les poètes, en décrivant les saisons, n'oublient pas de donner une place à ces deux époux dans le cortège du Printemps. On prête au couple un fils, Carpos..
 
Flore était particulièrement adorée chez les Sabins qui transportèrent ce culte à Rome, où elle était célébrée lors des Jeux floraux. qui la fit jaillir du corps sans vie d'une nymphe. Les autres divinités se penchèrent alors sur son berceau. Ainsi, Aphrodite, déesse de l'amour, lui donna la beauté, tandis que Dyonisos, dieu du vin, y déposa du nectar, d'où la fleur tire son parfum. Puis les trois Grâce lui ajoutèrent le charme, l'éclat et la joie. Enfin Apollon la couronna reine des fleurs.
numerisation0077-copie-1.jpg


numerisation0080.jpg


numerisation0085.jpg


numerisation0082.jpg



 

 

Rose rouge
 
Aphrodite était amoureuse d'Adonis, qu'elle avait adopté. Il fut attaqué par un sanglier, la déesse voulant lui porter secours, s'écorcha dans les ronces, ses gouttes de sang colorèrent les roses blanches en rouge.
numerisation0078-copie-1.jpg
Partager cet article
Repost0

 

 

 

 

 

 

 

*

 

 

 

 

Recherche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evans - Jura

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evans - Forêt

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes Blogs Amis À Visiter