Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 00:45

Charles Van Lerberghe,
né à Gand le 21 octobre 1861 et mort à Bruxelles le 26 octobre 1907,
est un poète et écrivain symboliste belge francophone. Son œuvre la plus connue est La Chanson d'Ève (1904).Dix poèmes ont été mis en musique dans un cycle de mélodies op.95 par Gabriel Fauré 


Ce soir, à travers le bonheur

Ce soir, à travers le bonheur, 
Qui donc soupire, qu'est-ce qui pleure ? 
Qu'est-ce qui vient palpiter sur mon coeur, 
Comme un oiseau blessé ?

Est-ce une plainte de la terre, 
Est-ce une voix future, 
Une voix du passé ? 
J'écoute, jusqu'à la souffrance, 
Ce son dans le silence.

Ile d'oubli, ô Paradis ! 
Quel cri déchire, cette nuit, 
Ta voix qui me berce ? 
Quel cri traverse 
Ta ceinture de fleurs, 
Et ton beau voile d'allégresse ?


Illustration mcp
A travers le bonheur
2946487_dd7e1-copie-1.jpg
Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans poèmes "nature - fleurs - paysages"
commenter cet article
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 00:38

Charles Van Lerberghe,
né à Gand le 21 octobre 1861 et mort à Bruxelles le 26 octobre 1907,
est un poète et écrivain symboliste belge francophone. Son œuvre la plus connue est La Chanson d'Ève (1904).Dix poèmes ont été mis en musique dans un cycle de mélodies op.95 par Gabriel Fauré 



Au coeur solitaire du bonheur

Au coeur solitaire du bonheur, 
Devenu mon coeur même, 
Quelle paix divine en ce jour, 
Et quelle plénitude suprême !

Ô le rire adorable d'amour 
De tout ce qui m'environne ! 
Autour de mon bonheur en fleur 
Une abeille éternelle bourdonne...

Elle se clôt doucement et s'apaise, 
Mon âme heureuse ; 
Elle se tait, 
La rose qui chantait.

Illustration mcp
Au coeur du bonheur
2945624_9c53c.jpg
Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans poèmes "nature - fleurs - paysages"
commenter cet article
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 02:18
Charles Van Lerberghe,
né à Gand le 21 octobre 1861 et mort à Bruxelles le 26 octobre 1907,
est un poète et écrivain symboliste belge francophone.

Son œuvre la plus connue est La Chanson d'Ève (1904). Dix poèmes ont été mis en musique dans un cycle de mélodies op.95 par Gabriel Fauré et six poèmes par Paul Lacombe édités chez Hayet en 1909.


Dans un parfum de roses blanches

Dans un parfum de roses blanches 
Elle est assise et songe ; 
Et l'ombre est belle comme s'il s'y mirait un ange.

Le soir descend, le bosquet dort ; 
Entre ses feuilles et ses branches, 
Sur le paradis bleu s'ouvre un paradis d'or.

Sur le rivage expire un dernier flot lointain. 
Une voix qui chantait, tout à l'heure, murmure. 
Un murmure s'exhale en haleine, et s'éteint.

Dans le silence il tombe des pétales.....

Illustration mcp
Parfum de roses blanches
Parfum-de-roses-blanches.jpg

Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans poèmes "nature - fleurs - paysages"
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 02:25
Charles Van Lerberghe, né à Gand le 21 octobre 1861 et mort à Bruxelles le 26 octobre 1907, est un poète et écrivain symboliste belge francophone. 
Son œuvre la plus connue est La Chanson d'Ève (1904). Dix poèmes ont été mis en musique dans un cycle de mélodies op. 95 par Gabriel Fauré et six poèmes par Paul Lacombe édités chez Hayet en 1909. Le compositeur gantois Robert Herberigs a également mis en musique des poèmes de La Chanson d'Ève.


Comme une branche d'aubépine

Comme une branche d'aubépine 
Dans la fontaine des scintillements 
Elle est tombée dans mes pensées, 
Cette parole qu'en tressaillant 
Sa bouche divine 
A prononcée, 
Et qu'à mon tour je te redis.

Comme une branche en fleur détachée 
De la cime du paradis.

Et la voici, vierge encore, enchantée, 
Sans qu'une fleur en ait péri, 
Vivante, rajeunie, toute diamantée.
Illustration mcp
Comme une branche d'aubépine
Comme-une-branche-d-aubepine---mcp.gif

Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans poèmes "nature - fleurs - paysages"
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 01:13
Henri Warnery, né à Lausanne en 1859 et mort en 1902, est un poète suisse romand.
Parnassien psychologue, il renouvela son talent par une œuvre d’inspiration sur l'Alpe, où la montagne est chantée avec une fraîcheur et une intensité d’impression très remarquables ». Il est en particulier l'auteur des paroles de l'hymne neuchâtelois.


Les Origines

Dans la splendeur des cieux un astre vient de naître, 
Sur ses langes d'azur j'ai cru le reconnaître ; 
Vers lui mon espérance a dirigé son vol. 
La Terre ! Ah ! je la vois ! La Terre ! c'est bien elle ! 
A son souffle embrasé je sens frémir mon aile, 
Et j'entends, sous mes pieds, mugir son vaste sol.

Une sueur de feu pend à sa croupe nue ; 
Les éclairs sur son front crépitent dans la nue ; 
Ses flancs partout béants fument de toutes parts. 
Un ciel obscur et lourd sur son écorce pèse, 
Et, brisant les parois de l'énorme fournaise, 
Les éléments de tout dans les airs sont épars.

Oh ! qui dira l'horreur des premiers jours du monde ; 
La matière hurlant dans sa gaine inféconde, 
Et soudain ruisselant sur le globe éventré ? 
Qui dira le courroux des tempêtes natives, 
Et, sortant lentement des ondes primitives, 
Les Alpes jusqu'au ciel portant leur front sacré ?



Les Alpes
Image mcp
Les-Alpes---mcp.jpg
Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans poèmes "nature - fleurs - paysages"
commenter cet article
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 02:07
Charles Cros,

né à Fabrezan (Aude) le 1er octobre 1842, et mort à Paris le 9 août 1888, est un poète et inventeur français.
 
En 1867, il présente à l'Exposition de 1867 un prototype de télégraphe automatique suite à ses travaux portant sur l'amélioration de la technologie du télégraphe. En 1869, il présente à la Société française de photographie un procédé de photographie en couleurs qui est à l'origine du procédé actuel de trichromie.


Les quatre saisons - Le printemps

Au printemps, c'est dans les bois nus
Qu'un jour nous nous sommes connus.

Les bourgeons poussaient vapeur verte.
L'amour fut une découverte.

Grâce aux lilas, grâce aux muguets,
De rêveurs nous devînmes gais.

Sous la glycine et le cytise,
Tous deux seuls, que faut-il qu'on dise ?

Nous n'aurions rien dit, réséda,
Sans ton parfum qui nous aida.



Illustration mcp
Le printemps
Printemps.jpg
Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans poèmes "nature - fleurs - paysages"
commenter cet article
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 00:48
Alphonse Beauregard, poète est né à Compton au Canada. en 1881, et mort en 1924.
Il commence en 1906 à publier des poèmes dans divers journaux et autres revues (souvent sous le pseudonyme de A. Chasseur).
Ses œuvres sont assez nombreuses, on citera "Les forces" en 1912 et "Les Alternances", recueil de poèmes en 1921. 




Maison abandonnée
Les alternances


Audacieusement sise à cette hauteur, 
Cette maison proprette et d'une vigne ornée 
Est au milieu d'un tel déploiement de splendeur 
Que l'on devrait, il semble, y trouver le bonheur. 
Pourtant elle est abandonnée.

Abandonnée, avec ces champs verts alentour !
Vide, quand on peut voir de toutes ses fenêtres
Des coteaux, des vallons et des coteaux toujours !
Déserte, quand un lac au gracieux contour
Se montre là-bas dans les hêtres !

J'ai vu dans des pays ennuyeux, gris et plats, 
Des maisons sans aucun relief ni caractère, 
Près desquelles paissaient des troupeaux de boeufs gras, 
Pleines de mouvement, de filles et de gars, 
Où l'on trouvait bonne la terre.

Aux unes la ricbesse, à l'autre un pur tableau.
Ô Nature, en frappant de gel cette colline. 
Voulais-tu dire au bâtisseur qui vint si haut, 
Que l'homme éperdument attiré par le beau
À la misère se destine ?

Défricheur, qui rasas les bois pour t'établir 
Et préparas l'émotion qui me transporte, 
Je dois à ton travail de goûter ce plaisir ;
Pour te remercier permets-moi de t'offrir 
Ces vers écrits devant ta porte.


Image mcp
Maison abandonnée
Maison-abandonnee---mcp.jpg
Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans poèmes "nature - fleurs - paysages"
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 00:51
Alphonse Beauregard, poète est né à Compton au Canada. en 1881, et mort en 1924.
Il commence en 1906 à publier des poèmes dans divers journaux et autres revues (souvent sous le pseudonyme de A. Chasseur).
Ses œuvres sont assez nombreuses, on citera "Les forces" en 1912 et "Les Alternances", recueil de poèmes en 1921. 


Concordances
Les forces

Le même triste accent vient toujours des rapides,
Toujours les mêmes flots font le même circuit 
En recueillant le rêve et l'espoir dans leurs rides.

Je l'ai senti déjà le vent de cette nuit ; 
Il conserva mes paroles et les répète, 
Et de naïfs couplets renaissent avec lui.

Un firmament connu resplendit sur ma tête.
Les étoiles de l'an passé sont de retour ;
Le souvenir des temps éclaire la planète.

Mon âme d'autrefois ressuscite à son tour,
Et comme une eau qui part avec d'aimables rides, 
Calmée elle reprend son doux rêve d'amour.

Son accent reviendra, triste, dans les rapides.

Illustration mcp
Les rapides et le rêve d'amour
Les-rapides-et-le-reve-d-amour.jpg
Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans poèmes "nature - fleurs - paysages"
commenter cet article
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 00:24

 

Alphonse Beauregard, poète est né à Compton au Canada. en 1881, et mort en 1924.
Il commence en 1906 à publier des poèmes dans divers journaux et autres revues (souvent sous le pseudonyme de A. Chasseur).
Ses œuvres sont assez nombreuses, on citera "Les forces" en 1912 et "Les Alternances", recueil de poèmes en 1921. 



Le lac
Les alternances

Aux pieds de trois coteaux habillés de sapins
Gît un lac profond, clair et sage,
Où maintes fois je suis descendu, le matin,
Aspirer la paix qu'il dégage.

Rond et luxuriant, à son centre, un îlot
Ressemble au chaton d'une bague ;
Les arbres alentour, penchés au bord de l'eau, 
Y dessinent des formes vagues.

Libre de quais encore, à nul chemin ouvert,
Inutile et pur diadème,
Il est, dans l'âpreté de ce pays désert.
Une oeuvre d'art pour l'art lui-même.

Je suis ton amant pauvre, ô lac, et ne peux pas
Arrêter les sinistres haches ;
Ecoute-les sonner, autour de toi, le glas
Du bois qui te pare et te cache.

Tu deviendras, parmi les maisons, les champs nus,
Une eau sans attraits, une mare,
Une chose qui sert à naviguer dessus,
Dont la multitude s'empare.

Qu'importe ! Ils n'auront pas, ces maîtres imposés,
Connu ton sourire de vierge ;
Je le garde en mon coeur comme un secret baiser
Que j'aurais cueilli sur ta berge.


Illustration mcp
Le lac
numerisation0101.jpg
Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans poèmes "nature - fleurs - paysages"
commenter cet article
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 02:02
Émile Verhaeren,
né à Saint-Amand dans la province d'Anvers, Belgique, le 21 mai 1855 et mort à Rouen le 27 novembre 1916,
est un poète belge flamand, d'expression française, influencé par le symbolisme, il pratique le vers libre avec lyrisme sur un ton d'une grande musicalité.





L'ombre est lustrale et l'aurore irisée
Les heures d'après-midi

L'ombre est lustrale et l'aurore irisée.
De la branche, d'où s'envole là-haut 
L'oiseau,
Tombent des gouttes de rosée.

Une pureté lucide et frêle
Orne le matin si clair
Que des prismes semblent briller dans l'air.
On écoute une source ; on entend un bruit d'ailes.

Oh ! que tes yeux sont beaux, à cette heure première
Où nos étangs d'argent luisent dans la lumière 
Et reflètent le jour qui se lève là-bas. 
Ton front est radieux et ton artère bat.

La vie intense et bonne et sa force divine
Entrent si pleinement, tel un battant bonheur,
En ta poitrine
Que pour en contenir l'angoisse et la fureur,
Tes mains soudain prennent mes mains
Et les appuyent comme avec peur,
Contre ton coeur.


Illustration mcp
L'aurore irisée
l-aurore-irisee---mcp.jpg
Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans poèmes "nature - fleurs - paysages"
commenter cet article

Citation "amour"

Recherche

 

LA BOUGIE DE L'AMITIE

Cette bougie a été allumée 

   Le 15 septembre 1998 

http://idata.over-blog.com/3/02/13/98/photos-jean-claude/images/PHOTOS-JC-2/PHOTOS-JC-3/PHOTOS-JC-4/PHOTO-JC-5/photos-JC-6/photo-7/photos-8/photos-9/PHOTO-10/N--11/ATT22444.gif

 

http://img1.picmix.com/output/pic/original/6/0/7/8/1648706_5c037.gif

 

Pour la lutte contre le cancer

http://img.over-blog.com/600x450/5/05/88/06/divers-internet-2/349e05ce--1-.jpg

 

http://img1.picmix.com/output/pic/original/5/5/8/4/2154855_b5fe3.gif

 

Citation gothique

http://img1.picmix.com/output/pic/original/4/2/8/2/2102824_23208.gif

nymphes

http://img1.picmix.com/output/pic/original/6/0/2/9/1849206_14c73.gif

 

Les oiseaux - cygnes

Oiseaux - cygnes

Humour des années 1960

http://img.over-blog.com/401x600/5/05/88/06/cartes-postales-humoristiques-1960---1970/numerisation0025.jpg           

 

 

 

Le gros chêne à Evans

http://img.over-blog.com/593x446/5/05/88/06/EVANS---jura/evans-le-gros-chene-HPIM2529.jpg

 
Morez - Andelot - Jura - Viaduc -

la ligne des hirondelles

Morez - Andelot - Jura - Viaduc - la ligne des hirondelles -

 

La Loue - 

Ornans - Doubs

La Loue - Ornans - Doubs

 

Fraisans - Jura - canal des forges

Fraisans - Jura - canal des Forges

 

Cascade du Dard - Jura

Cascade du Dard - à l'entrée des grottes - Baume les Messieurs - Jura

 

L'église Saint-Just d'Arbois - Jura

Eglise au bord de la Cuisance - Arbois - Jura

 

Les roses

Catégories

Mes chats

http://img.over-blog.com/500x375/5/05/88/06/HPIM0774.JPG

 

http://images.empreintesduweb.com/originale/1373362006.gif

Le billet d'amour

http://img1.picmix.com/output/pic/original/2/6/0/7/2657062_97b71.jpg

chien et chat

http://img.over-blog.com/600x535/5/05/88/06/chats/numerisation0005-copie-1.jpg

http://img1.picmix.com/output/pic/original/4/6/5/6/1886564_d2f06.gif