Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2020 1 30 /03 /mars /2020 16:11

 

Mythologie


Acanthe  
 

.....
"La Terre maternelle et douce aux anciens Dieux
Fait à chaque printemps, vainement éloquente,
Au chapiteau brisé, verdir une autre acanthe ;......

 

José-Maria de Heredia (1842-1905) - L'oubli
 

 

L'acanthe (Acanthus), est un genre de plantes vivaces, de la famille des Acanthacées comprenant une trentaine d'espèces originaires surtout d'Eurasie et d'Afrique.

 

On la trouve en Europe méridionale. La Grèce, la Dalmatie, l’Italie, le Portugal en possèdent plusieurs espèces. Ce sont de grandes herbes vivaces, à feuilles presque toutes radicales, dont les découpures latérales sont souvent terminées en épines, de là le nom du genre (du grec akanthos, épine).

 

L'acanthe séduit par sa grandeur et ses fleurs structurées.
 

Mythologie des fleurs - Acanthe


C'est une plante vivace majestueuse, aussi appelée patte-d'ours, pied d'ours, avec de grandes tiges à fleurs blanches et pourpres avec de grandes feuilles vertes. Elle  peut vite devenir envahissante si elle a trouvé l'emplacement idéal.

 

L’acanthe attire les abeilles et bourdons, seuls capables de polliniser ses fleurs. 
 

Mythologie des fleurs - Acanthe

Les deux espèces les plus répandues du genre sont  :


l’Acanthe molle (Acanthus mollis)


Elle affectionne les endroits arides. Ses nombreuses feuilles opposées sont grandes, divisées en plusieurs lobes dentés mais non épineux, d'un vert profond, luisantes, molles au toucher. Elle possède un long pétiole, l'ensemble pouvant atteindre près d'un mètre. 


Chaque fleur est entourée par trois bractées, la bractée centrale étant découpée et plus  grande que les deux autres. Le calice présente deux lèvres, dont la supérieure, assez longue et formant une sorte de "casque" au-dessus de la corolle, fréquemment teintée de violet sur le dessus. La corolle se réduit à une lèvre inférieure blanche, veinée de rose pourpre, à trois découpures ; Les quatre étamines sont soudées à la corolle.


Elle offre une floraison en épis spectaculaires de mai à août.
 

l’Acanthe molle (Acanthus mollis)

l’Acanthe molle (Acanthus mollis)

feuille acanthe molle

feuille acanthe molle

L’Acanthe épineuse (Acanthus spinosus)


possède des feuilles vert foncé luisant, moins larges que celles de l’espèce précédente, mais plus épineuses et plus profondément découpées. Sa tige est haute de plus d’un mètre. 


Ses fleurs lilas forment des épis moins allongés ; le calice présente quatre lobes dont deux plus grands, la corolle forme un tube fendu étalé en une seule lèvre à trois découpures. Il y a quatre étamines, dont deux plus petites. 


Elle offre une floraison estivale de juillet à août. 
 

’Acanthe épineuse (Acanthus spinosus)

’Acanthe épineuse (Acanthus spinosus)

feuille d'acanthe épineuse

feuille d'acanthe épineuse


Ces deux plantes, sont très employées dans les jardins paysagers. Leur ample et élégant feuillage forme des touffes d’une beauté remarquable. 
 

acanthes dans un massif paysager

acanthes dans un massif paysager

La feuille d’acanthe a été pendant longtemps l’élément le plus employé de la flore ornementale ; elle n’est caractéristique d’aucun style particulier car on la retrouve partout.

Mythologie des fleurs - Acanthe
Mythologie des fleurs - Acanthe

Histoire


Les bienfaits de l’acanthe à feuilles molles sont connus depuis l’Antiquité, en particulier son effet tonique et stimulant. 


Cette plante entrait dans la composition de boissons administrées aux guerriers pour reprendre des forces après le combat. 


De célèbres médecins grecs, notamment Pedanius Dioscoride (20-40/90 ap. J.-C) la recommandaient pour soigner les plaies et les coliques.
 

Dioscoride

Dioscoride


...."Les anciens ornoient de la figure de feuilles d'acanthe les habits précieux ; Virgile en parlant de la robe d'Hélène dit qu'elle étoit relevée de feuilles d'acanthe en broderie."....

(La botanique historique et littéraire - tome 2)

Hélène de Troie - Gaston Bussière

Hélène de Troie - Gaston Bussière

Les Danseuses de Delphes, également connues sous le nom de Colonne aux acanthes, sont trois figures en haut-relief surmontant une colonne d'acanthes trouvées près du sanctuaire d'Apollon pythien à Delphes.

Elles sont conservées au musée national archéologique de Delphes.

L'œuvre a inspiré à Claude Debussy le premier de ses Préludes.
 

Les Danseuses de Delphes, sur leur piédestal à feuilles d'acanthe

Les Danseuses de Delphes, sur leur piédestal à feuilles d'acanthe

 

Dans la mythologie grecque, Acanthe (Akantha) était une nymphe. 

Apollon (dieu des Arts,de la poésie...) voulut l'enlever et elle le griffa au visage.

Pour se venger, il la métamorphosa en une plante épineuse qui aime le soleil, et qui porte depuis son nom.
 

portrait de femme aux feuilles d'acanthe - Leonor Fini

portrait de femme aux feuilles d'acanthe - Leonor Fini


L'Acanthe molle (Acanthus mollis), est celle a inspiré les artistes grecs et romains ainsi que ceux la Renaissance et des Temps modernes par imitation de l'Antiquité. 


C'est surtout comme motif principal du chapiteau-corinthien que cette feuille a pris place dans l'histoire de l'architecture; elle a servi de base à des variations de détail véritablement très grandes qui ont pris pour point de départ une interprétation plus on moins libre de la nature; 
 

Acanthe Corinthian - image  provient des archives numériques NYPL

Acanthe Corinthian - image provient des archives numériques NYPL

On conte sans cesse l'anecdote devenue classique, qui suggéra la pensée de faire servir cette feuille aux besoins de l'architecture. 


C'est à Vitruve (1. IV, c. I,) que l'on doit de nous avoir transmis cette histoire :

 
  "Une jeune fille de Corinthe, arrivée à l'âge nubile, fut atteinte d'une maladie qui l'emporta ; après sa mort, de petits vases qu'elle avait aimés pendant sa vie, furent recueillis par sa nourrice, arrangés dans une corbeille, et déposés sur sa tombe, et pour qu'ils se conservassent plus longtemps au grand air, elle les recouvrit d'une tuile.

Cette corbeille avait été par hasard placée sur une racine d'acanthe. Pressée par le poids qui pesait en plein sur elle, cette racine d'acanthe poussa vers le printemps des tiges et des feuilles.

Ces tiges grandirent tout autour de la corbeille, puis rencontrant aux angles de la tuile une résistance qui les comprimait, elles furent forcées à leur extrémité de se recourber en forme de rouleau.

Le sculpteur Callimaque, que l'élégance et la délicatesse de son ciseau firent nommer chez les Grecs "Kat‹texnow" , passant auprès de ce tombeau, aperçut ce panier et les feuilles qui l'entouraient d'une manière si gracieuse.

Charmé de cette forme nouvelle, il l'adopta pour les colonnes qu'il éleva à Corinthe. Ce fut d'après ce modèle qu'il établit et régla les proportions de l'ordre corinthien."

 

Callimaque (Ve ou au VIe s. av. J.-C. ) Sculpteur et architecte de Corinthe
L'architecture de Vitruve. Tomes 1et 2/ trad. nouvelle par M. Ch.-L. Maufras,...C. L. F. Panckoucke, 1847. 

 

Callimaque invente le chapeau corinthien - Roland Fréart, Sieur de Chambray (ca 1606-1676)

Callimaque invente le chapeau corinthien - Roland Fréart, Sieur de Chambray (ca 1606-1676)

 

On trouve ce chapiteau corinthien :


En Grèce, le pilastre avec chapiteau corinthien des propylées du temple d'Eleusis, 


l'acanthe dans le grand fleuron qui surmonte la coupole du monument de Lysicrate à Athènes et les chapiteaux de cet édicule.

monument de Lysicrates - Grèce

monument de Lysicrates - Grèce

 

Diodore de Sicile (Diodorus Siculus) historien grec du ier siècle av. J.-C. cite

"de grandes acanthes d'or placées entre les colonnes sur le char qui portait le corps d'Alexandre le Grand."

Entrée d'Alexandre dans Babylone (1661-1665) Charles Le Brun,

Entrée d'Alexandre dans Babylone (1661-1665) Charles Le Brun,

 

Le temple d'Apollon à Bassae, et celui d'Artémis Laphria à Messène fournissent d'autres interprétations grecques de la grande feuille finement découpée, 

chapiteau temple d'Artémis

chapiteau temple d'Artémis

 

ainsi que les chapiteaux provenant du théâtre de Dionysos et de la Tour des Vents à Athènes, du temple d'Apollon à Phigalie. 


Durm, dans son travail sur l'architecture grecque, donne (p. 202) deux autres fragments d'acanthe conservés à Athènes, dont l'un se recommande par son élégance. 



 

 

Les monuments de Pompéi nous offrent des acanthes (d'inspiration grecque de la dernière époque); on en voit dans la maison de Plinius Rufus. 

 

L'époque romaine nous en a laissé un grand nombre; 


le chapiteau du temple de Mars vengeur à Rome possède de splendides feuilles d'acanthe, 
 

Chapiteau temple mars vengeur

Chapiteau temple mars vengeur

ainsi que le temple de Castor et Pollux à Cori, qui sont pourtant d'un caractère bien différent ;

il est indispensable de citer aussi les feuilles des temples d'Antonin et Faustine, du forum de Trajan, de l'Arc de Titus et autres temples de Rome, ainsi que celui de Vesta à Tivoli.

 

Le chapiteau du Panthéon à Rome

Le chapiteau du Panthéon à Rome

Le chapiteau du Panthéon à Rome

Le Bas-Empire continua cette tradition, qui s'affaiblit de plus en plus avec l'influence romaine; certaines feuilles d'acanthe, retrouvées dans les Gaules, sont grossières. 


A La Grande Mosquée de Kairouan - Tunisie
 

Chapiteau corinthien du portique qui précède la salle de prière de la Grande Mosquée de Kairouan.

Chapiteau corinthien du portique qui précède la salle de prière de la Grande Mosquée de Kairouan.

 

Ce décor peut être aussi observé entre autres à Saint-Remy, à Nîmes.

Chapiteau corinthien à Nîmes

Chapiteau corinthien à Nîmes

 

Plus tard au Moyen Âge, les sculpteurs de certaines églises romanes s’en servirent pour décorer les chapiteaux des arcatures, et Les enlumineurs de décorations.

 Annonciation encadrée de rinceaux dans Les Belles Heures du duc de Berry (1405-1409) - Pentecôte - Livre d'heures de Jean sans peur
 Annonciation encadrée de rinceaux dans Les Belles Heures du duc de Berry (1405-1409) - Pentecôte - Livre d'heures de Jean sans peur

Annonciation encadrée de rinceaux dans Les Belles Heures du duc de Berry (1405-1409) - Pentecôte - Livre d'heures de Jean sans peur

Mais il faut attendre la Renaissance italienne pour pour voir refleurir la feuille d'acanthe, et constater l’étendue de son emploi à l’ensemble des arts décoratifs ; 

Cartouche - III Ottomar Elliger (1727-1735) et Démarrage de feuilles d'acanthe sur un papier peint du XVIIIe siècle
Cartouche - III Ottomar Elliger (1727-1735) et Démarrage de feuilles d'acanthe sur un papier peint du XVIIIe siècle

Cartouche - III Ottomar Elliger (1727-1735) et Démarrage de feuilles d'acanthe sur un papier peint du XVIIIe siècle

et le XVIIIe siècle pour qu'elle s'épanouisse de manière contournée dans le mobilier.

Mythologie des fleurs - Acanthe
Mythologie des fleurs - Acanthe

Charles Nicolas Normand, architecte, historien de l'art, du patrimoine parisien, et archéologue français (1858-1934) dit :


"....Avec la Renaissance, cet ornement revient prendre la place qu'il mérite en raison de son élégance; les maîtres d'alors, ces architectes encore trop peu connus, se livrèrent à des études minutieuses sur les ruines antiques qu'ils reproduisirent ou dont ils s'inspirèrent; les variations sont alors extrêmement fantaisistes, cependant elles gardent encore quelquefois un grand caractère : on en peut juger par les exemples conservés dans le midi de la France à Vienne (Isère), à Poitiers, etc. Pourtant l'ensemble des feuilles d'acanthe produites à cette époque devient très défectueux; l'exécution comme l'idée sont lourdes et imparfaites, surtout en France et en Italie. Nous ne pouvons multiplier les exemples, comme nous l'avons fait pour l'époque grecque, qui nous en a laissé de si rares modèles qu'il est difficile de les reconnaître directement. Peu à peu cependant au génie souple de la Renaissance se substitua une formule enseignée dans les traités, qui limitait pour ainsi dire à peu près complètement la forme et la hauteur des feuilles; souvent, cependant, les artistes ne s'y soumirent plus......"

Marqueteries et bronzes dorés acanthes de style Louis XIV - André-Charles Boulle Commode

Marqueteries et bronzes dorés acanthes de style Louis XIV - André-Charles Boulle Commode

Pomona c.1885 by William Morris & Edward Burne-Jones

Pomona c.1885 by William Morris & Edward Burne-Jones

William Morris - Acanthus - papier 1874

William Morris - Acanthus - papier 1874

William Morris - Acanthus - papier 1875

William Morris - Acanthus - papier 1875


 

Dans le langage des fleurs, acanthe est le symbole de


- l'amour de l'art


- l'amour éternel


- Elle évoque la victoire sur les épreuves, symbolisées par les piquants de la plante.
 

acanthe

acanthe

 

 

René-François Sully-Prudhomme (1839-1907) -

 

Le cygne
.....
"Le cygne chasse l'onde avec ses larges palmes,

Et glisse. Le duvet de ses flancs est pareil

A des neiges d'avril qui croulent au soleil ;

Mais, ferme et d'un blanc mat, vibrant sous le zéphire,

Sa grande aile l'entraîne ainsi qu'un lent navire.

Il dresse son beau col au-dessus des roseaux,

Le plonge, le promène allongé sur les eaux,

Le courbe gracieux comme un profil d'acanthe,

Et cache son bec noir dans sa gorge éclatante."....
 

Mythologie des fleurs - Acanthe

 

 

J.-H. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 118-119.


..."Les acanthes, dont le vert est glauque, ont des affinités avec l’eau azurée des fleuves; les ormes stériles, avec les roches; les myrtes, arbrisseaux de Vénus, avec les rivages de la mer qui l’ont vue naître; les vignes serpentantes en arcades, avec les courbes des collines; et les ifs hérissés, avec les givres de l’aquilon.".....
 

Mythologie des fleurs - Acanthe

 

 

Émile Zola, La Faute de l’abbé Mouret, 1875


.......En bas, des acanthes bâtissaient un socle, d’où s’élançaient des benoîtes écarlates, des rhodantes dont les pétales secs avaient des cassures de papier peint. .....
 

Mythologie des fleurs - Acanthe

 

 

Théophile Gautier, Le Roi Candaule, 1844


...."L’acanthe de Corinthe, la volute d’Ionie fleurissaient et se contournaient au chapiteau des colonnes"..... 
 

Mythologie des fleurs - Acanthe
Mythologie des fleurs - Acanthe

 

 

Sidonie Colette, Claudine à Paris,1901, page 62


... "la garniture de cheminée, amas informe et compliqué d’amours, d’acanthes, de volutes de bronze doré, me remplit d’admiration."... 
 


 

Charles-Marie Leconte de Lisle (1818-1894) - Poèmes antiques,La Mort de Penthée, 1874, page 180.


.... "Agavé, dont la joue est rose, Antonoé

 Avec la belle Inô, ceintes de verts acanthes, 

Menaient trois chœurs dansants d’ascétiques bacchantes 

Sur l’âpre kythairôn aux mystères voué. 

Elles allaient, cueillant les bourgeons des vieux chênes, 

L’asphodèle, et le lierre aux ceps noirs enroulé," ....
 

Penthée est déchiré par les Bacchantes ou Penteo Lacerato dalle Baccanti, Livre III, illustration des Métamorphoses d'Ovide, Florence, 1832 Luigi Ademollo

Penthée est déchiré par les Bacchantes ou Penteo Lacerato dalle Baccanti, Livre III, illustration des Métamorphoses d'Ovide, Florence, 1832 Luigi Ademollo

 

Alfred de Vigny, Poèmes antiques et modernes,La Dryade, 1837, page 124.


Ménalque

.....
"Ida ! j’adore Ida, la légère bacchante :

Ses cheveux noirs, mêlés de grappes et d’acanthe,

Sur le tigre, attaché par une griffe d’or,

Roulent abandonnés ; sa bouche rit encor

En chantant Évoé ; sa démarche chancelle ;

Les pieds nus, ses genoux que la robe décèle,

S’élancent, et son œil, de feux étincelant,

Brille comme Phébus sous le signe brûlant"......
 

Bacchante par John Collier

Bacchante par John Collier

 

Anatole France (1844-1924) -

La Révolte des anges,1914, page 213.


...."À la porte du jardin (…) que fleurissaient le lis et l’acanthe toujours verte"....

Mythologie des fleurs - Acanthe

 

Victor Hugo, La Légende des siècles,t. 4, 1877, page 573.


...."Viens, dit-elle. Je vins. Sa jeune taille était plus souple que l’acanthe; Elle errait éblouie, idéale bacchante, Sous des pampres divins"....
 

 

Alphonse Daudet, Le Nabab,t. 1, 1877, page 201.


… "quelque vieille abbaye (…) sans un vestige de l’homme parmi ses pierres où le lierre ne grimpe même plus, ni l’acanthe, mais qu’embaument les lavandes sèches et les férigoules".... 
 

 

Victor Hugo, Odes et ballades,

Le Chant de l’arène, t. 1, 1826, page 298

....

Voici la fête d’Olympie !

Tressez l’acanthe et le laurier !

Que les dieux confondent l’impie !

Que l’antique audace assoupie

Se réveille au cœur du guerrier !

....
 

 divinités de l'Olympe - Le Caravage

divinités de l'Olympe - Le Caravage

 

Anatole France (1844-1924)


A Théophile Gautier


Sur sa nouvelle d' " Arria Marcella "

Le creux d'un sein charmant que la cendre moula

Fut la coupe où tu bus cette ivresse éloquente,

Qui, sous l'étroit portique aux volutes d'acanthe,

Fit surgir dans la pourpre Arria Marcella.
 

 

Charles-Marie Leconte de Lisle (1818-1894) - Le vase


....
"Tandis que l'enfant tresse, avec deux pailles frêles

Et des brins de jonc vert, un piège à sauterelles.

Enfin, autour du vase et du socle Dorien

Se déploie en tous sens l'acanthe Korinthien."

....

 

Charles-Marie Leconte De Lisle (1818-1894) -

Phyllis - (Études latines, V)


.....
"Depuis neuf ans et plus dans l'amphore scellée

Mon vin des coteaux d'Albe a lentement mûri ;

Il faut ceindre d'acanthe et de myrte fleuri,

Phyllis, ta tresse déroulée."

.......
 

Mythologie des fleurs - Acanthe

 

Charles-Marie Leconte de Lisle (1818-1894) -

 

la Vénus de Milo

.....

"Et tu n'es pas la Muse aux lèvres éloquentes,

La pudique Vénus, ni la molle Astarté

Qui, le front couronné de roses et d'acanthes,

Sur un lit de lotos se meurt de volupté"

.....
 

Astarté - Richard Hone, John Raphael Smith
Astarté - Richard Hone, John Raphael Smith

Astarté - Richard Hone, John Raphael Smith

 

Victor Hugo (1802-1885) -

 

Le poète bat aux champs

.....

"Je te fais molosse, ô mon dogue !

L'acanthe manque ? j'ai le thym.

Je nomme Vaugirard églogue ;

J'installe Amyntas à Pantin"....
 

 

Jean Richepin (1849-1926) -

 

Première gelée

.....

"Oh ! comme c'est joli, la première gelée !

La vitre, par le froid du dehors flagellée,

Étincelle, au dedans, de cristaux délicats,

Et papillotte sous la nacre des micas

Dont le dessin fleurit en volutes d'acanthe.

Les arbres sont vêtus d'une faille craquante"

.....
 

Annick MONNIER, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons"; Fleur de givre, à Lajoux, Jura, France

Annick MONNIER, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons"; Fleur de givre, à Lajoux, Jura, France

 

Théophile Gauthier (1811-1872) -

 

Bûchers et tombeaux

......

"Entre les fleurs et les acanthes,

Dans le marbre joyeusement,

Amours, aegipans et bacchantes

Dansaient autour du monument ;"

.....
 

William-Adolphe Bouguereau (1825-1905) Bacchus et bacchantes (1884)

William-Adolphe Bouguereau (1825-1905) Bacchus et bacchantes (1884)

 

Théodore de Banville (1823-1891) -

 

Les Cariatides


.....

"Hirondelles du ciel, sans peur d'être surprises

Vous pouvez faire un nid dans notre acanthe en fleur :

Vous n'y casserez pas votre aile, tièdes brises."

Mythologie des fleurs - Acanthe

 

André Chénier  (1762-1794) - poète

 

Voilà ce que chantait aux Naïades prochaines

 

Voilà ce que chantait aux Naïades prochaines

Ma Muse jeune et fraîche, amante des fontaines,

Assise au fond d'un antre aux nymphes consacré,

D'acanthe et d'aubépine et de lierre entouré.

L'Amour, qui l'écoutait caché dans le feuillage,

Sortit, la salua Sirène du bocage.

Ses blonds cheveux flottants par lui furent pressés

D'hyacinthe et de myrte en couronne tressés :

" Car ta voix, lui dit-il, est douce à mon oreille,

" Autant que le cytise à la mielleuse abeille. "
 

Hylas et les nymphes d'eau -Henrietta Rae

Hylas et les nymphes d'eau -Henrietta Rae

 

José-Maria de Heredia - (1842-1905) -

 

L'oubli

.....

"La Terre maternelle et douce aux anciens Dieux

Fait à chaque printemps, vainement éloquente,

Au chapiteau brisé verdir une autre acanthe ;

 

Mais l'Homme indifférent au rêve des aïeux

Ecoute sans frémir, du fond des nuits sereines,

La Mer qui se lamente en pleurant les sirènes.".

chapiteau corinthien et acanthes

chapiteau corinthien et acanthes

 

Théodore de Banville (1823-1891) - poète


Sculpteur, cherche avec soin ...


Sculpteur, cherche avec soin, en attendant l'extase,

Un marbre sans défaut pour en faire un beau vase ;

Cherche longtemps sa forme et n'y retrace pas

D'amours mystérieux ni de divins combats.

Pas d'Héraklès vainqueur du monstre de Némée,

Ni de Cypris naissant sur la mer embaumée ;

Pas de Titans vaincus dans leurs rébellions,

Ni de riant Bacchus attelant les lions

Avec un frein tressé de pampres et de vignes ;

Pas de Léda jouant dans la troupe des cygnes

Sous l'ombre des lauriers en fleurs, ni d'Artémis

Surprise au sein des eaux dans sa blancheur de lys.

Qu'autour du vase pur, trop beau pour la Bacchante,

La verveine mêlée à des feuilles d'acanthe

Fleurisse, et que plus bas des vierges lentement

S'avancent deux à deux, d'un pas sûr et charmant,

Les bras pendant le long de leurs tuniques droites

Et les cheveux tressés sur leurs têtes étroites.
 

Mythologie des fleurs - Acanthe
Mythologie des fleurs - Acanthe
Mythologie des fleurs - Acanthe
Mythologie des fleurs - Acanthe
Mythologie des fleurs - Acanthe
Mythologie des fleurs - Acanthe
Mythologie des fleurs - Acanthe
Mythologie des fleurs - Acanthe
Teresa dans le jardin de pensées et d'acanthes - Laura Alma-Tadema -

Teresa dans le jardin de pensées et d'acanthes - Laura Alma-Tadema -

paysage marocain (Acanthus) de Henri Matisse (1869-1954, France)

paysage marocain (Acanthus) de Henri Matisse (1869-1954, France)

Mythologie des fleurs - Acanthe
Mythologie des fleurs - Acanthe
Mythologie des fleurs - Acanthe
Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Bonjour, Félicitations pour votre site. Je suis ravie que vous appréciez cette photo "Fleur de givre". Je déplore seulement vous ne m'ayez pas attribué la paternité "Crédit à l’auteur : Annick MONNIER, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons"; Cette photo a été tronquée et revendiquée par un certain "Arthur Hughes" ! Merci de corriger. Cordialement
Répondre
B
Merci pour votre commentaire, j'ai rectifié. Cordialement

 

 

 

 

 

 

 

*

 

 

 

 

Recherche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evans - Jura

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evans - Forêt

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes Blogs Amis À Visiter