Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 03:05

Aimé-Ambroise-Joseph Feutry,
 
né le 19 octobre 1720 à Lille où il est mort le 28 mars 1789,
 
est un inventeur de machines de guerre, homme de lettres, poète et traducteur français.
Poète, il se plut dans l'élégie funèbre, qu'il traita en un style pompeux et déclamatoire.


Les tombeaux

Au pied de ces coteaux, où, loin du bruit des cours, 
Sans crainte, sans désirs, je coule d'heureux jours, 
Où des vaines grandeurs je connais le mensonge, 
Où tout, jusqu'à la vie, à mes yeux est un songe, 
S'élève un édifice, asile de mortels 
Aux larmes dévoués, consacrés aux autels.
Une épaisse forêt, de la demeure sainte, 
Aux profanes regards cache l'austère enceinte ;
L'aspect de ce séjour, sombre, majestueux, 
Suspend des passions le choc impétueux, 
Et portant dans nos coeurs une atteinte profonde, 
Il y peint le néant des plaisirs de ce monde.

Leur temple, vaste, simple, et des temps respecté,
Inspire la terreur par son obscurité ;
Là, cent tombeaux, pareils aux livres des Prophètes,
Sont des lois de la mort les tristes interprètes :
Ces marbres éloquents, monuments de l'orgueil,
Ne renferment, ainsi que le plus vil cercueil,
Qu'une froide poussière, autrefois animée,
Et qu'enivrait sans cesse une vaine fumée.
De ces lieux sont bannis l'ambition, l'espoir,
La dure servitude, et l'odieux pouvoir ; 
Là, d'un repos égal, jouissent l'opulence, 
La pauvreté, le rang, le savoir, l'ignorance. 
Orgueilleux ! c'est ici que la mort vous attend ; 
Connaissez-vous... peut-être il n'est plus qu'un instant :
Coeurs faibles ! qui craignez son trait inévitable, 
Osez voir, sans frémir, ce séjour redoutable ; 
Parcourez ces tombeaux, venez, suivez mes pas, 
Et préparez vos yeux aux horreurs du trépas.

Quel est ce monument dont la blancheur extrême 
De la tendre innocence est sans doute l'emblème ? 
C'est celui d'un enfant qu'un destin fortuné
Enleva de ce monde aussitôt qu'il fut né.
Il goûta seulement la coupe de la vie ; 
Mais sentant sa liqueur d'amertume suivie, 
Il détourna la tête, et, regardant les cieux, 
À l'instant pour toujours il referma les yeux. 
Mère ! sèche tes pleurs, cet enfant dans la gloire
Jouira sans combats des fruits de la victoire.

Ici sont renfermés l'espoir et la douleur 
D'un père qui gémit sous le poids du malheur. 
Il demande son fils, l'appui de sa vieillesse, 
L'unique rejeton de sa haute noblesse ; 
Il le demande en vain : l'impitoyable mort 
Au midi de ses jours a terminé son sort. 
Sa couche nuptiale était déjà parée ; 
À marcher aux autels l'amante préparée 
Attendait son amant pour lui donner sa foi, 
Mais la fête se change en funèbre convoi. 
Calme-toi, jeune Elvire ! insensible à tes larmes, 
Dans les bras de la mort, Iphis brave tes charmes.

Quels sont les attributs de cet autre tombeau ?
Dans un ruisseau de pleurs l'Amour plonge un flambeau ;
On voit à ses côtés les Grâces gémissantes
Baisser un triste front, et des mains languissantes :
La jeunesse éplorée, et les jeux éperdus, 
Semblent encor chercher la beauté qui n'est plus. 
Quelle main oserait en tracer la peinture ? 
Hortense fut, hélas ! l'orgueil de la nature. 
Mais de cette beauté, fière de ses attraits, 
Osons ouvrir la tombe et contempler les traits. 
Ô ciel !... de tant d'éclat... quel changement funeste !... 
Une masse putride est tout ce qu'il en reste ; 
Vous frémissez... ainsi nos corps, dans ce séjour, 
D'insectes dévorants seront couverts un jour. 
Hommes vains et distraits ! quelle trace sensible 
Laisse dans vos esprits ce spectacle terrible ? 
La même, hélas ! qu'empreint le dard qui fend les airs 
Ou le vaisseau léger qui sillonne les mers.

Des sépulcres des grands, voici la sombre entrée. 
De quelle horreur votre âme est-elle pénétrée ? 
Tout est tranquille ici ; suivons ces pâles feux ; 
Le silence et la mort règnent seuls en ces lieux. 
La terreur qui les suit, errante sous ces voûtes, 
Ne peut nous en cacher les ténébreuses routes. 
Descendons, parcourons ces tombeaux souterrains, 
Où, séparés encor du reste des humains, 
Ces grands, dont le vulgaire adorait l'existence,
Ont voulu conserver leur triste préséance. 
De l'humaine grandeur pitoyables débris ! 
Eh ! que sont devenus ces superbes lambris, 
Ces plaisirs, ces honneurs, ces immenses richesses, 
Ces hommages profonds... ou plutôt ces bassesses ?... 
Grands ! votre éclat, semblable à ces feux de la nuit, 
Brille un moment, nous trompe, et soudain se détruit.

À l'obscure clarté de ces lampes funèbres, 
Sur ces marbres inscrits voyons leurs noms célèbres ; 
Lisons : "Ci-gît le grand..." Brisez-vous, imposteurs ! 
Eh quoi ! des os en poudre ont encor des flatteurs !... 
Je l'ai vu de trop près : dédaigneux et bizarre, 
Il fut à la fois haut, rampant, prodigue, avare,
Sans vertus, sans talents, et, dévoré d'ennui, 
Il cherchait le plaisir qui fuyait loin de lui. 
De cet autre, ô regrets ! l'épitaphe est sincère ; 
Il fut des malheureux, le protecteur, le père ; 
Affable, juste, vrai, rempli d'humanité, 
Il prévint les soupirs de l'humble adversité :
La patrie anima son zèle, son courage, 
Soub... , il eut enfin tes vertus en partage. 
Des vrais grands, par ces traits, connaissons tout le prix, 
Mais leurs fantômes vains sont dignes de mépris.

Dans ces lieux, un moment, recueille-toi, mon âme !... 
Tombeaux ! votre éloquence, avec un trait de flamme,
A gravé dans mon coeur le néant des plaisirs ; 
Cessons donc ici-bas de fixer nos désirs, 
Tout n'est qu'illusion, d'illusions suivie, 
Et ce n'est qu'à la mort où commence la vie.

http://img1.picmix.com/output/pic/original/7/5/9/7/2347957_ffcf0.gif

Repost 0
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 03:04

 

 

Images fantastiques

en Franche-Comté

 


Notre région recèle d'extraordinaires paysages, sites, forêts et vieilles pierres.

Si vous avez le plaisir de la visiter, vous pourrez y rencontrer  dans les marais, les forêts, les lacs, les ruines,  grottes, rochers....., des créatures fantastiques, fées, dames de couleurs diverses, chevaux magiques, dragons, ioutons, vouivre etc......., mais attention, elles ne sont pas toutes hospitalières....... 

 

 


numerisation0195.jpg



numerisation0198.jpg



numerisation0296.jpg


numerisation0297.jpg


numerisation0208.jpg



numerisation0196.jpg



numerisation0197.jpg



numerisation0207.jpg



numerisation0200.jpg



numerisation0199.jpg



numerisation0200-copie-1.jpg



numerisation0201.jpg


numerisation0298.jpg


numerisation0299.jpg



numerisation0202.jpg



numerisation0203.jpg



numerisation0204.jpg



numerisation0285.jpg



numerisation0294.jpg



numerisation0295-copie-1.jpg

 

numerisation0192.jpg

 

numerisation0194.jpg



numerisation0205.jpg



numerisation0206.jpg

Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans Images féériques - fantastiques
commenter cet article
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 02:48

Fête : 21 mars
 
Clémence
 
Etymologie : Douceur, bonté (latin).
 
Clémence a une personnalité attachante, née pour aimer, séduire, faire plaisir et répandre autour d'elle paix, harmonie et beauté. L'équilibre filtre au travers de son attitude, ainsi qu'une impression de calme et de douceur. Soucieuse de plaire, Clémence est prête à fournir beaucoup d'efforts pour être aimée, elle se montre agréable, serviable, conciliante et affectueuse et soigne son apparence physique, non sans une petite pointe de coquetterie. Elle sait prendre des responsabilités et se montre perfectionniste et méticuleuse. D'une nature scrupuleuse, elle se trouve facilement des obligations ou des contraintes familiales et parfois professionnelles. Elle est très perméable à l'atmosphère dans laquelle elle évolue : elle est intuitive, réceptive et sensitive. Son émotivité ainsi que son imagination  est développée, et il lui arrive fréquemment de s'évader dans des rêveries plus ou moins chimériques pour fuir les dures réalités de la vie.

 
http://img1.picmix.com/output/pic/original/7/8/3/3/1763387_97a36.gif
 
Repost 0
Published by Balades comtoises - dans Gifs Bonne Fête
commenter cet article
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 02:16

Fête : 21 mars
 
Axel
 
Etymologie : Mon père est paix (hébreu).
 
Quel Charme et quelle présence sécurisante ! Assurément, Axel ne laisse pas indifférent. Calme, posé et équilibré, il est désireux de plaire et de faire plaisir. Pour cela d'ailleurs, il n'hésite pas à user d'armes redoutables : sourire, tolérance, tact, diplomatie et même raffinement. Esthète et perfectionniste dans l'âme, il possède une nature scrupuleuse et se sent souvent des obligations familiales. Celles-ci le déterminent fortement, soucieux qu'il est de ne pas faire de peine à ses proches. Il allie sensibilité, émotivité, et intuition, et est habituellement courageux et déterminé. Pourtant, il lui arrive, face à l'hostilité ou lorsqu'il se sent incompris, de se replier sur lui-même. Il se réfugie alors dans des rêveries et des chimères. Bien sûr, il préfère les jeux de l'amour à ceux de la guerre.

 
http://img1.picmix.com/output/pic/original/2/8/3/3/1763382_fd676.gif
Repost 0
Published by Balades comtoises - dans Gifs Bonne Fête
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 02:45

Albert Samain,
 
né à Lille le 3 avril 1858, mort à Magny-les-Hameaux le 18 août 1900,
 
est un poète symboliste français.
De nombreux musiciens composent des mélodies sur ses textes, parmi lesquelles plusieurs chefs-d'œuvre, comme "Arpège" de Gabriel Fauré.
Du point de vue des formes poétiques, un de ses apports majeurs est l'invention d'un genre de sonnet à quinze vers.


Forêts

Vastes Forêts, Forêts magnifiques et fortes,
Quel infaillible instinct nous ramène toujours
Vers vos vieux troncs drapés de mousses de velours
Et vos étroits sentiers feutrés de feuilles mortes ?
Le murmure éternel de vos larges rameaux
Réveille encore en nous, comme une voix profonde,
L’émoi divin de l’homme aux premiers jours du monde,
Dans l’ivresse du ciel, de la terre, et des eaux.
Grands bois, vous nous rendez à la Sainte Nature.
Et notre coeur retrouve, à votre âme exalté,
Avec le jeune amour l’antique liberté,
Grands bois grisants et forts comme une chevelure !
Vos chênes orgueilleux sont plus durs que le fer ;
Dans vos halliers profonds nul soleil ne rayonne ;
L’horreur des lieux sacrés au loin vous environne,
Et vous vous lamentez aussi haut que la mer !
Quand le vent frais de l’aube aux feuillages circule,
Vous frémissez aux cris de mille oiseaux joyeux ;
Et rien n’est plus superbe et plus religieux
Que votre grand silence, au fond du crépuscule...
Autrefois vous étiez habités par les dieux ;
Vos étangs miroitaient de seins nus et d’épaules,
Et le Faune amoureux, qui guettait dans les saules,
Sous son front bestial sentait flamber ses yeux.
La Nymphe grasse et rousse ondoyait aux clairières
Où l’herbe était foulée aux pieds lourds des Silvains,
Et, dans le vent nocturne, au long des noirs ravins,
Le Centaure au galop faisait rouler des pierres.
Votre âme est pleine encor des songes anciens ;
Et la flûte de Pan, dans les campagnes veuves,
Les beaux soirs où la lune argente l’eau des fleuves,
Fait tressaillir encor vos grands chênes païens.
Les Muses, d’un doigt pur soulevant leurs longs voiles
À l’heure où le silence emplit le bois sacré,
Pensives, se tournaient vers le croissant doré,
Et regardaient la mer soupirer aux étoiles...

***

Nobles Forêts, Forêts d’automne aux feuilles d’or,
Avec ce soleil rouge au fond des avenues,
Et ce grand air d’adieu qui flotte aux branches nues
Vers l’étang solitaire, où meurt le son du cor.
Forêts d’avril : chansons des pinsons et des merles ;
Frissons d’ailes, frissons de feuilles, souffle pur ;
Lumière d’argent clair, d’émeraude et d’azur ;
Avril ! ... Pluie et soleil sur la forêt en perles ! ...
Ô vertes profondeurs, pleines d’enchantements,
Bancs de mousse, rochers, sources, bruyères roses,
Avec votre mystère, et vos retraites closes,
Comme vous répondez à l’âme des amants !
Dans le creux de sa main l’amante a mis des mûres ;
Sa robe est claire encore au sentier déjà noir ;
De légères vapeurs montent dans l’air du soir,
Et la forêt s’endort dans les derniers murmures.
La hutte au toit noirci se dresse par endroits ;
Un cerf, tendant son cou, brame au bord de la mare
Et le rêve éternel de notre coeur s’égare
Vers la maison d’amour cachée au fond des bois.
Ô calme ! ... Tremblement des étoiles lointaines ! ...
Sur la nappe s’écroule une coupe de fruits ;
Et l’amante tressaille au silence des nuits,
Sentant sur ses bras nus la fraîcheur des fontaines...

***

Forêts d’amour, Forêts de tristesse et de deuil,
Comme vous endormez nos secrètes blessures,
Comme vous éventez de vos lentes ramures
Nos coeurs toujours brûlants de souffrance ou d’orgueil.
Tous ceux qu’un signe au front marque pour être rois,
Pâles s’en vont errer sous vos sombres portiques,
Et, frissonnant au bruit des rameaux prophétiques,
Écoutent dans la nuit parler de grandes voix.
Tous ceux que visita la Douleur solennelle,
Et que n’émeuvent plus les soirs ni les matins,
Rêvent de s’enfoncer au coeur des vieux sapins,
Et de coucher leur vie à leur ombre éternelle.
Salut à vous, grands bois à la cime sonore,
Vous où, la nuit, s’atteste une divinité,
Vous qu’un frisson parcourt sous le ciel argenté,
En entendant hennir les chevaux de l’Aurore.
Salut à vous, grands bois profonds et gémissants,
Fils très bons et très doux et très beaux de la Terre,
Vous par qui le vieux coeur humain se régénère,
Ivre de croire encore à ses instincts puissants :
Hêtres, charmes, bouleaux, vieux troncs couverts d’écailles,
Piliers géants tordant des hydres à vos pieds,
Vous qui tentez la foudre avec vos fronts altiers,
Chênes de cinq cents ans tout labourés d’entailles,
Vivez toujours puissants et toujours rajeunis ;
Déployez vos rameaux, accroissez votre écorce
Et versez-nous la paix, la sagesse et la force,
Grands ancêtres par qui les hommes sont bénis.

(octobre 1896)

numerisation0300.jpg

Albert Samain
http://www.landrucimetieres.fr/spip/IMG/bmp/samain.bmp

Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans poèmes "nature - fleurs - paysages"
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 02:44

La forêt de Chaux
 
 
 
Immensité, silence, lorsque l'on s'aventure dans la forêt de Chaux, le monde parait si loin.......
numerisation0309.jpg


Carte par Jean Vernier 1624
numerisation0248.jpg


La densité forestière est importante dans notre région avec surtout la forêt de Chaux, A 5 kms d'EVANS.
Elle est l'un des plus vastes massifs de feuillus de France et particulièrement de chênes. Elle est la deuxième plus vaste forêt domaniale de France avec ses 20 493 hectares (environ 28 km de long x 16 km de large). Si ce n'est la fragmentation par de longues routes et pistes, elle constitue un des rares grands massifs conservé presque d'un seul tenant.
numérisation0239


 
La forêt de Chaux est fragmentée par 1330 pistes ou lignes de parcelles et 350 routes se croisant à 7 carrefours principaux. Une voie ferrée traverse également le massif.
800px-Grand-Contour la gare



Histoire
Toutes les communes riveraines jouissaient depuis très longtemps du droit de couper du bois.
Ces droits sont consignés dans des ‘’titres’’. Les plus anciens qui ont été retrouvés concernent La Vieille Loye (1029). En 1313, Philippe, Duc de Bourgogne, confirme ces droits d’usages à toutes les populations vivant sur les rives de la forêt.
Les Comtes de Bourgogne ont reconnu ces divers usages.

Bernard Clavel dans Marie Bon Pain parle si bien de la Forêt de Chaux 
"Des années ont passé depuis le terrible hiver de 1639 où la guerre et la peste ravageaient la Franche-Comté… où Marie, Pierre et leurs amis devaient fuir. Aujourd'hui, la paix revenue, ils ont retrouvé leur forêt de Chaux, ses grand arbres qu'ils appellent « les colonnes du ciel » et le village natal. "
http://images-librairies.com/ima1/original/382/38207382_9171844.jpg

Tous les riverains possédaient certains droits, et ce, jusqu’à conquête de la Franche-Comté par Louis XIV. 

Louis XIV devant Dole en 1668 de  Adam Frans van der MEULEN (17e)
m034704_007976_p.jpg


Sous Louis XV, cependant, le droit d’affouage est supprimé en 1724. Pour les maîtres des forges, c'est intolérable. En 1731, un arrêté permet aux habitants de prendre pendant l’hiver ‘’le bois mort, sec, traînant et gisant par terre, pour leur chauffage « seulement ». Cela est insuffisant. Les usagers continuent à se servir en bois. Des gardes surveillent la forêt et des agressions sont commises contre eux à peu près dans tous les villages riverains.

Les anciennes forges de Rans à proximité de la forêt
numerisation0249.jpg


En février 1765, éclate la ‘’Révolte des Demoiselles’’. 200 hommes, dont certains habillés en femmes et le visage noirci à la suie, attaquent en maints endroits les gardes forestiers, et s’évanouissent dans la nuit. Le pouvoir Royal mate la révolte en menaçant de représailles les populations.

En 1766, le Gouvernement décide d’accorder, en plus du bois mort, du bois de chauffage et des fagots.
Cependant, certains villages n’étaient pas concernés par ces divers règlements. qui réclamèrent réparation. 
Un arrêt du tribunal d’Appel de Besançon, du 3 floréal an VIII (24 avril 1800), leur donna raison en considérant que ‘’quels que fussent les motifs qui avaient pu décider à faire omettre ces communes auxquelles il était accordé des droits d’usages, ces motifs ne pouvaient pas détruire ces titres et les priver de l’ancienne possession, qui leur avait acquis les droits qu’elles réclamaient’’.
Au début de l’année 1837, le droit d’affouage fut à nouveau supprimé. Puis les différents droits d’usages se perdirent petit à petit au cours des années suivantes.
En 1964, le Ministère de l’Agriculture déclara en voie d’extinction totale les droits des usagers en Forêt de Chaux.
numerisation0307.jpg



Les colonnes Guidon de la forêt de Chaux
Les huit colonnes Guidon de la forêt de Chaux ont été commandées par les Eaux et Forêts.
Elles ont été édifiées en 1826
Elles sont placées sur la route forestière du Grand Contour, la première se situe à l’ouest près de Dole et la huitième à l’est près de Fourg et Fraisans. Elles sont réalisées en pierre 
Ces colonnes Guidon avaient pour rôle principal de guider les travailleurs de la forêt
numérisation0240 


 
 
Les baraques du 14
Dernier hameau des bûcherons-charbonniers qui peuplaient autrefois la forêt de Chaux, le site des baraques du 14 est devenu le lieu incontournable de découverte de cette forêt. Quatre habitations, deux fours à pain et un rucher composent cet habitat dont la plus ancienne maison date du XVIe siècle. Un sentier forestier permet la découverte d’autres éléments de ce patrimoine dont un chantier de carbonisation. Ce site est animé de fêtes, expositions et veillées en période estivale.
numerisation0245.jpg


L'abbé Eugène Bouchey (1828-1888) dans le "Le Charbonnier dans les Bois" publié à titre posthume en 1969, raconte la vie qui fut aussi la sienne, des charbonniers qui exploitèrent les forêts du Jura pour l'approvisionnement des fonderies et verreries qui utilisaient d'énormes quantités de charbon de bois.

Du XV° au XIX° le production de charbon de bois fut intensive en forêt de chaux
Four à charbon de bois
numerisation0244.jpg


En 1994, l'association des villages de la forêt de Chaux, désirant rendre hommage à cette corporation, décida d'ériger sur l'emplacement d'un ancien oratoire détruit lors de la Révolution en 1790, un nouvel oratoire, dédié au Saint Patron de cette corporation vieille de huit siècles. Situé sur le territoire de la commune d'Our, il se présente sous la forme d'une meule de charbon de bois, d'un diamètre de 4,20 m à la base et de 2,20 m à la toiture. La charpente tronconique est couverte avec des "tavaillons" d'épicéa traditionnels; le sommet est surmonté d'un épi de cuivre en forme de flamme.
numerisation0243.jpg



Les chênes sacrés ou chênes à la Vierge
Les Celtes considéraient les chênes de la forêt de Chaux comme les piliers d’un temple où ils invoquaient leur déesse mère. Les chrétiens ont assimilé cette croyance en incorporant dans ces arbres des statuettes de la Vierge. Six chênes sacrés sont encore visibles dont le plus vieux a 500 ans (il est situé près de Falletans). Renouant avec cette tradition, les gens de Chaux installèrent une vierge en 1993, dans un chêne proche de la deuxième colonne (sur la route forestière)
numérisation0241



Sources
Le réseau hydrographique dense est à l'origine de nombreuses sources permanentes, réputées potables, dont la plus connue des Dolois est la fontaine des Prés Bas ou fontaine Lecomte.
numerisation0293.jpg



 
Champignons
La forêt de Chaux a longtemps été réputée pour la cueillette d'espèces nobles de champignons comestibles (girolle, chanterelle en tube, trompette de la mort, cèpe de Bordeaux, les nappes de champignons se sont raréfiées, en particulier les girolles.
numerisation0310.jpg




La faune
La diversité de la faune qui a trouvé refuge dans la forêt de Chaux a fait de celle-ci un lieu de prédilection pour l'observation des cerfs, sangliers, chevreuils, blaireaux, chats forestiers, renards, pics noirs, aigles bottés… Son immense étendue favorise l'aménagement de nombreux et larges sentiers de balades pédestres ou équestres.
numerisation0306.jpg





Débardage
Le cheval comtois est utilisé pour le débardage en zones humides, interdites aux tracteurs.
numerisation0302.jpg

Cette forêt jurassienne est aujourd'hui très appréciée des amoureux de la nature et des sportifs. Des sentiers de randonnées ont été aménagés pour les piétons, les cyclistes et les cavaliers.
Des balades sont en outre régulièrement organisées; elles proposent de partir sur les traces de l'homme et de ses activités artisanales, de découvrir les espèces arboricoles ou encore la faune. Celle-ci a en effet su s'adapter à la présence humaine, et il n'est pas rare de croiser un cerf, un sanglier, un renard ou encore un blaireau.
numerisation0305.jpg
 
Pays comtois    
Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans Franche-comté - forêts
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 02:28

Foncine-le-Haut est une commune française, située dans le département du Jura et la région Franche-Comté. Elle fait partie de la Communauté de communes Champagnole Porte du Haut-Jura.

Village typique du Haut Jura, Foncine a su garder son cadre naturel et ses traditions grâce à son activité artisanale et agricole.

L’ensemble des activités estivales est situé dans la Haute Vallée de la Saine, site classé au guide vert pour ses lieux remarquables.


"Cartes postales personnelles
de 1908"

Foncine-Le-Haut - Jura - Bourg (pris du côté Benoît
numerisation0311.jpg

Foncine-Le-Haut - Jura 
numerisation0312.jpg


Foncine-le-Haut - Jura

numerisation0313.jpg

Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans cartes postales années 1900 à 1970
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 02:26

Fete : 20 mars
 
Alexandra
 
Etymologie : Défense de l'humanité (grec).
 
Alexandra est une femme de caractère ! En effet, sa personnalité est très forte et elle n'a rien à envier aux représentants du sexe masculin. Comme eux, elle est ambitieuse, courageuse, impatiente, autoritaire même. Elle a besoin de combattre et de se dépenser physiquement. Elle est franche, droite, brusque, orgueilleuse, entêtée et loyale. Elle sait saisir les opportunités lorsqu'elles se présentent. Tact, tolérance, passivité, douceur et faiblesse lui sont inconnus. Malgré tout, elle cache émotivité et sensibilité et, face à l'adversité, notamment lors de crises affectives, elle a tendance à se refermer sur elle-même et à s'affoler. Bien que matérialiste et concernée par l'argent, elle n'en demeure pas moins généreuse et capable de sacrifice.

 

http://www.signification-prenom.com/prenom/prenom-ALEXANDRA.html



 
http://img1.picmix.com/output/pic/original/3/9/0/0/1760093_73237.gif
Repost 0
Published by Balades comtoises - dans Gifs Bonne Fête
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 02:11

Fête : 20 mars
 
Herbert
 
Etymologie : Soldat glorieux (germanique).
 
Les "Herbert" possèdent un charme discret et leur attitude est tout à la fois stricte et sélective. Ils passent aisément pour des êtres froids et hautains alors qu'ils sont en réalité réservés et inquiets. S'ils se montrent distants, c'est sans doute parce que leur pudeur, leur méfiance et leur timidité les paralysent quelque peu. Pourtant, une fois rassurés, ils s'avèrent agréables, sociables et profonds. Ils manquent de confiance en eux-mêmes, mais peuvent compenser par un comportement d'autosatisfaction. Leur caractère est affirmé, leur attitude directe et franche. Ils sont volontaires, actifs, ambitieux. Le mélange d'influences contraires peut parfois les amener à être partagés entre extraversion et introversion, générosité et avarice.


http://img1.picmix.com/output/pic/original/0/4/0/0/1760040_2c777.gif
Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans Gifs Bonne Fête
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 02:10

Printemps


La date du printemps est le mercredi 20 mars 2013
à 11:02.
Il prendra fin le 20 juin.
Il aura toujours lieu un 20 mars jusqu'en 2044.

C'est l'équinoxe de printemps, le jour où nous sommes tous égaux devant le soleil : la durée du jour est égale à la durée de la nuit sur tous les points de notre Terre.

http://img1.picmix.com/output/pic/original/2/9/2/3/1763292_5ec68.gif
 

Repost 0
Published by le-blog-de-mcbalson-palys - dans Gifs fêtes diverses
commenter cet article

Citation "amour"

Recherche

 

LA BOUGIE DE L'AMITIE

Cette bougie a été allumée 

   Le 15 septembre 1998 

http://idata.over-blog.com/3/02/13/98/photos-jean-claude/images/PHOTOS-JC-2/PHOTOS-JC-3/PHOTOS-JC-4/PHOTO-JC-5/photos-JC-6/photo-7/photos-8/photos-9/PHOTO-10/N--11/ATT22444.gif

 

http://img1.picmix.com/output/pic/original/6/0/7/8/1648706_5c037.gif

 

Pour la lutte contre le cancer

http://img.over-blog.com/600x450/5/05/88/06/divers-internet-2/349e05ce--1-.jpg

 

http://img1.picmix.com/output/pic/original/5/5/8/4/2154855_b5fe3.gif

 

Citation gothique

http://img1.picmix.com/output/pic/original/4/2/8/2/2102824_23208.gif

nymphes

http://img1.picmix.com/output/pic/original/6/0/2/9/1849206_14c73.gif

 

Les oiseaux - cygnes

Oiseaux - cygnes

Humour des années 1960

http://img.over-blog.com/401x600/5/05/88/06/cartes-postales-humoristiques-1960---1970/numerisation0025.jpg           

 

 

 

Le gros chêne à Evans

http://img.over-blog.com/593x446/5/05/88/06/EVANS---jura/evans-le-gros-chene-HPIM2529.jpg

 
Morez - Andelot - Jura - Viaduc -

la ligne des hirondelles

Morez - Andelot - Jura - Viaduc - la ligne des hirondelles -

 

La Loue - 

Ornans - Doubs

La Loue - Ornans - Doubs

 

Fraisans - Jura - canal des forges

Fraisans - Jura - canal des Forges

 

Cascade du Dard - Jura

Cascade du Dard - à l'entrée des grottes - Baume les Messieurs - Jura

 

L'église Saint-Just d'Arbois - Jura

Eglise au bord de la Cuisance - Arbois - Jura

 

Les roses

Catégories

Mes chats

http://img.over-blog.com/500x375/5/05/88/06/HPIM0774.JPG

 

http://images.empreintesduweb.com/originale/1373362006.gif

Le billet d'amour

http://img1.picmix.com/output/pic/original/2/6/0/7/2657062_97b71.jpg

chien et chat

http://img.over-blog.com/600x535/5/05/88/06/chats/numerisation0005-copie-1.jpg

http://img1.picmix.com/output/pic/original/4/6/5/6/1886564_d2f06.gif